Commentaires récents

(Flux RSS)

De Cochonfucius sur Lassitude (Verlaine)
Chêne-Poulpe
----------------

Voici le chêne-poulpe, un monstre de douceur ;
Il déclame un sonnet dans sa langue charmante.
Je n’ai...

De Cochonfucius sur Pasiphaé (Banville)
Poule impériale et royale
--------------------------

La poule courtisane avance au grand soleil,
Ourdissant en son coeur des intrigues...

De Cochonfucius sur «Comme ces assassins feignent d’avoir grand soin...» (La Ceppède)
Nef des utopistes
----------------

Cet équipage-là manoeuvre avec grand soin :
Ils voudraient découvrir la Terre de Justice.
C’est...

De François Coppée sur Le Coup de marteau (Courteline)
Le Coup de tampon
----------

Depuis plus de quinze ans, le nommé Marc Lefort  (...)

http://www.paradis-des-albatros.fr/?poeme=coppee/...

De Georges Courteline sur Le Coup de tampon (Coppée)
Le Coup de marteau
---------------

Au temps lointain où le dénommé Marc Lefort  (...)

http://www.paradis-des-albatros.fr/?poeme=court...

De Cochonfucius sur «Si je monte au Palais, je n’y trouve qu’orgueil...» (Du Bellay)
Angelusromuli et Remiangelus
-----------------------------------

Ils ont à conseiller deux clients pleins d’orgueil ;
Deux Romains...

De Toto28 sur Bibliothèques (Autran)
J’ai pénétré dans le royaume
Pestifié de l’esprit humain ;
J’y ai vu les livres, fantômes
Emmaillotés de parchemin.

N’ayez crainte,...

De Toto28 sur Sonnet : «Se voir le plus possible et s’aimer seulement...» (Musset)
Ment
songe,
nous ronge
à tout moment ;

Qu’on y plonge,
au lieu d’un songe,
librement,
son amant.

Suprême
souci :
aimer...

De Cochonfucius sur Sonnet : «Se voir le plus possible et s’aimer seulement...» (Musset)
Maître crapaud d’azur
-----------------------

Il se complaît surtout dans son isolement ;
Le traiter de seigneur, ce serait un...

De La Musérante sur «Je vis ma Nymphe entre cent damoiselles...» (Ronsard)
- Papillon de mai,
Qu’aimes-tu dans mon jardin ?
-- Moi, dit-il, rêver. ______Io Kanaan 25/05/2016

Papillon -

Puisque tu vis tes...

De Curare- sur «Je vis ma Nymphe entre cent damoiselles...» (Ronsard)
Insoumise au sermon à la fuite incurable
J’ai toujours assumé au bon sens mes instincts
D’ailleurs primesautière aux songes indistincts...

De Cyprès de toi sur «Je vis ma Nymphe entre cent damoiselles...» (Ronsard)
’’Le manque n’est rien d’autre
qu’une overdose de vide.’’__ F. Beigbeder  



Le buveur de lumière a volé en éclats
Ma déprime de...

De Cochonfucius sur «Je vis ma Nymphe entre cent damoiselles...» (Ronsard)
Clé d’azur et clé de sinople
----------------------------

deuxième vers, « flambeaux »....

De Cochonfucius sur «Je vis ma Nymphe entre cent damoiselles...» (Ronsard)
Clé d’azur et clé de sinople
----------------------------

Vous n’ouvrez point la demeure éternelle
Illuminée des immortels...

De Cochonfucius sur «J’ai tant vécu, chétif, en ma langueur...» (La Boétie)
Maître Verchon
----------------

Maître Verchon est un sacré blagueur,
Et qui ne fit rien d’autre de sa vie ;
Il dit des mots, la...

De Cochonfucius sur Sonnet : «Pour si fou qu’il se donne, est-il un chansonnier...» (Coran)
Entomographie approximative
---------------------------

Insectes fabuleux sous les vieux marronniers,
Vous me donnez l’idée de la...

De Cochonfucius sur Chios (Morin)
Petit César deviendra Jules
---------------------------------

Fin du deuxième quatrain :

« dans peu de temps...

De Cochonfucius sur Chios (Morin)
Petit César deviendra Jules
--------------------------

Une fine sagesse animée de folie,
Le désir de la gloire avec la soif de...

De Cochonfucius sur À Charles de Sivry (Verlaine)
Astrologie béotienne
----------------------

Que nous annonce l’astre ? Est-ce mal ? Est-ce bien?
Quel rang occupe-t-il dans le céleste...

De Cochonfucius sur «Rêver, presque dormir. Dormir des paysages...» (Lorin)
Dame d’Armorique
------------------

La Dame d’Armorique habite un paysage
Où le regard se perd en de sourds horizons ;
D’ardoise et...

De Cochonfucius sur Petit sonnet sauce Coppée (Bonnaud)
Dame de l’ermitage
-------------------

La Dame, renonçant à ses plaisirs charnels,
A quitté son manoir à l’heure où les gens dorment...

De Azuré de la faucille sur Contre la jalousie (Urfé)
“Papillon, ce billet doux plié cherche une adresse de fleur.”
Jules Renard -

Le jour d’après -

Ce dieu des papillons il batifole...

De Cochonfucius sur Contre la jalousie (Urfé)
Dieu des papillons
----------------

Ce dieu sans importance, il se démène en vain ;
Il est devenu vieux, ses ailes sont...

De Cochonfucius sur Le Récif de Corail (Heredia)
Dieu des chauves-souris
----------------------------

Ce dieu de peu de poids vole jusqu’à l’aurore ;
Il s’agite beaucoup, mais c’est...

De Cochonfucius sur «J’avais trois fois cinq ans, et trois ans davantage...» (Arnoul)
Complainte du taureau vieillissant
--------------------------------------

Cinq vaches dans l’enclos, mais parfois davantage ;
Et l’âge...

De Cochonfucius sur À la Bretagne (Chapman)
Sa Majesté d’Azur
-----------------

Du roi, l’allure est noble, et n’est jamais hautaine.
Il a l’air avenant sous sa couronne...

De Cochonfucius sur Sonnet métaphysique (Cros)
Chevalier aux deux écus
-------------------

Ce noble chevalier monte sur la colline ;
De gueules, son armure est belle comme l’or...

De Cochonfucius sur «La Roche du Caucase, où du vieil Prométhée...» (Jodelle)
Arbre de la Terrasse de l’Est
----------------------------

D’une bouture il vient, qui jadis fut plantée
Par le Serpent, ou non, ce...

De La Musérante sur «Soit que je sois haï de toi, ma Pasithée...» (Ronsard)
Jamais il ne parle
En son nom le Saint poète
Tragique est son sort -

https://www.youtube.com/watch?v=SZQzW_QfPew...

De Cochonfucius sur «Nous n’entrons point d’un pas plus avant en la vie...» (Chassignet)
Sagesse d’un prédateur de gueules
---------------------------------

L’aigle dit à sa proie, que veux-tu, c’est la vie ;
Le beau...

De Cochonfucius sur «Soit que je sois haï de toi, ma Pasithée...» (Ronsard)
Seigneur Canard de Sinople
--------------------------

Il goûte le bonheur d’une gloire inventée,
D’un étrange délire il veut suivre le...

De Cochonfucius sur Rêves ambitieux (Soulary)
Cheval rétrocéphale
---------------------

Regardant en arrière, il arpente les plaines
Sans même s’arrêter pour boire en un ruisseau...

De Cochonfucius sur «Est-il rien de plus vain qu’un songe mensonger...» (Chassignet)
Langage du serpent
----------------

En rêve, j’entendis l’animal mensonger
Qui n’avait point quitté son vieil arbre immuable.
Le...

De Cochonfucius sur Le Vieux Mouton (Rollinat)
Dieu sans emploi
-------------------

Il n’a pas de cosmos, il n’a pas de troupeau ;
Il n’est ni dieu des flots, ni démon des...

De Cochonfucius sur Autant que Valiane avait de beautés (Marbeuf)
Ornithoduc
--------------

Dernier vers

« sous » son charme....

De Cochonfucius sur Autant que Valiane avait de beautés (Marbeuf)
Ornithoduc
--------------

Voici l’ornithoduc, dans sa grande noblesse.
Son pas est élégant, le jour comme la nuit,
Et même s’il a...

De Cochonfucius sur «Tout n’est plein ici-bas que de vaine apparence...» (Vallée des Barreaux)
Astronomie Spéculative
---------------------------

L’aspect du ciel nocturne, est-ce vaine apparence ?
Ces rouages d’horloge à...

De Vincent sur Les Bienfaits de la nuit (Rollinat)
Contre la faucheuse nul ne sera vainqueur,
On ne peut qu’espérer que notre vie s’allonge,
Dans cette réflexion tout être humains se...

De Vincent sur Les Bienfaits de la nuit (Rollinat)
Décrocher la lune

Contre la faucheuse nul ne sera vainqueur,
On ne peut qu’espérer que notre vie s’allonge,
Dans cette réflexion tout...

De Sixte sur «D’un outrageux combat...» (Aubigné)

Il y a dans chaque cœur un coin de solitude

où personne peut atteindre___Albert Camus



Etranger dans 1 autre décor

Je vais...

De Vincent sur «D’un outrageux combat...» (Aubigné)
Le migrant

Il quitta son pays, non pas par désamour,
Ce fut pour cet homme douloureux de le faire,
Mais il à tenu bon, malgré les...

De lacote sur «Je sais bien qu’on dira que je suis téméraire...» (Birague)
Michel Jaouen,

C’était un religieux à l’esprit téméraire
Pour secourir les hommes au passé agité,
Faisant de la drogue leur seule...

De mdrlol sur Les Lépreux (Bertrand)
elle est où la l.a....

De Vincent sur Parsifal (Verlaine)
Sur le chemin de Compostelle,

Parce qu’envers lui-même, il n’était pas gentil,
Le chemin de Saint Jacques, solitaire, il arpente,
À...

De Vincent sur «Madame, si tu veux me prêter ton oreille...» (Birague)
Noir et blanc

Je n’ai pas toujours fait, dans ma vie, des merveilles,
Je ne suis fier de moi qu’à peine à moitié,
Je m’accorde quand...

De K’ouen-louen sur «Madame, si tu veux me prêter ton oreille...» (Birague)
Le jeu de la marelle
va de la Terre jusqu’au ciel . .
https://www.youtube.com/watch?v=sI4pv-EMv3U&list=RDsI4pv-EMv3U&t=23...

De La pianiste sur Almanach (Cros)
http://www.verdon-info.net/2015/12/la-page-poesie-d-odile-almanach.html#ob-comment-ob-comment-92540415
...

De Vincent sur «Ce n’est pas de mon gré, Carle, que ma navire...» (Du Bellay)
Don Juan des mers

L’homme n’est pas du genre à quitter le navire
À la moindre avarie, or s’il est vertueux
En tant que commandant, son...

De Jeanne-d’Arc sur «Ce que j’aime au printemps, je te veux dire Même...» (Magny)
Celui-là de poème il se chuchote ...’’Le secret’’

C’est juste une impression ; une toile oppressante
un décor trop obscur d’allure...

De vincent sur «Un peu devant que l’aube amenât la journée...» (Godard)
La révolte


Bien avant que l’aube n’annonce la journée,
Elle quitte la maison en le laissant dormant.
Dans la ville déserte, elle...

De Vincent sur «Sommeil, dont les destins ont enrichi le monde...» (Durand)
Des étoiles dans les yeux

L’enfant est à deux doigts d’atteindre l’autre monde,
Enfin c’est ce qu’il veut, assez il a souffert,
Ses...

De Vincent sur «Sommeil, dont les destins ont enrichi le monde...» (Durand)
À sa naissance il planait à 15000 et même un peu plus Étienne Durand !...

De Vincent sur Les Épiceries (Muselli)
Don’t give up


Elle aurait pu avoir des milliers d’aventures,
Car son coeur était comme un douillet reposoir
Pour les clients du bar,...

De La licorne enragée sur «Un peu devant que l’aube amenât la journée...» (Godard)
/Ceux qui sont tellement bons qu’on leur voit le cœur brodé sur le tricot, etc. JEAN-LOUIS KUFFER·LUNDI 30 AVRIL...

De Vincent sur Le Vœu suprême (Leconte de Lisle)
Frères d’eternité

A soutenu celui que la poésie pleure,
En matière d’artiste, il n’était pas ces leurres
Que sont les Performer, leur...

De Pierrot sur «Ses purs ongles très haut dédiant leur onyx...» (Mallarmé)
Sur son vélocipède aussi noir que l’onyx

et que sa dynamo rendait lampadophore,

il revenait de Nante, impayable...

De La Musérante sur Sonnet : «Ha ! ne me blâme plus, mais blâme mon destin...» (Vivien)
https://books.google.fr/books?id=o5js0WwuRksC&pg=PA5606&lpg=PA5606&dq=sonnet+cxi+de+shakespeare+en+francais&source=bl&ots=HlK7T0Fln1&sig=A7-...

De Vincent sur De profundis clamavi (Baudelaire)
L’amour est enfant de bohème


C’est le même problème à chaque fois qu’il aime,
Il couvre de cadeaux (des bijoux, des robes et
Des...

De Florbela Espanca sur «Ô muse incorrigible, où faut-il que tu ailles !...» (Rollinat)
Amar!

Eu quero amar, amar perdidamente!
Amar só por amar: aqui...além...
Mais este e aquele, o outro e toda a gente....
Amar! Amar! E...

De Nathalie sur «Ô muse incorrigible, où faut-il que tu ailles !...» (Rollinat)
Au 1er des quatrains il fallait lire ’’profilage’’   ...

De Nathalie sur «Ô muse incorrigible, où faut-il que tu ailles !...» (Rollinat)
“Nulle différence entre l’être et le non-être, si on les appréhende avec une égale intensité” Cioran

Amour

’’Je n’ai jamais croisé...

De synchronicité sur Le Roi Renaud (***)
Que j’entendis tes doigts courir sur le clavier ...

De Fauvette sur Le Roi Renaud (***)



"Jamais je n’oublierai les cloches de l’église " ...

De Fauvette sur «Sur le bord d’un beau fleuve Amour avait tendu...» (Magny)
„Was ist dein Schmerz, du armer Mann,
so bleich zu sein und so gering,
wo im verdorrten Schilf am See
kein Vogel singt?“

„Ich traf...

De La Musérante sur Les Asperges (Rollinat)
’Le roi qui trop aimait son savoir sans saveur’’...

De Allis sur Épitaphe (Nouveau)
For my fallen Angel

Où es-tu maintenant mon détourné amour ?
Où t’en es-tu allée irrésistible amour ?
Je ne pense qu’à toi et je me...

De Bonjour tristesse sur Tu t’en iras les pieds devant (Boukay)
La muse pour cette action verbale
Hésite entre un gilet pare-balle
Ou bien ranger sa plume d’acier
Duel de mots sur pierre tombale __ ...

De Nadia sur Encore cet astre (Laforgue)
J’avais oublié le lien d’inspiration :  
http://www.actuabd.com/Lewis-Trondheim-et-L-Association-redonnent-vie-a-Lapinot-et-se-mettent-au-4...

De Nadia sur Encore cet astre (Laforgue)
Lapinot dans un autre univers parallèle  . .  

Si tu mourrais un jour tu voudrais que j’y aille
Dans cet autre univers où tu serais...

De Cro’Odile sur Eugénie de Guérin (Autran)
’’Jetons nos coeurs en l’éternité’’  Eugénie de Guérin

Croc’Odile

J’voudrais un crocodile ! On me dit c’est ardu
Il va te manger...

De bluebird sur En contemplation de Dame Louise Labé (Tyard)
L’oiseau devient craintif de cette absence douce
Laisse-le s’envoler par ton désintérêt
Tu connais son secret subit par ton attrait
Ce...

De Cyorane sur «Ce n’est pas le trépas, c’est un très doux sommeil...» (Vermeil)
De l’inconvénient d’être . . soi !

https://m.scienceshumaines.com/de-l-inconvenient-d-etre-en-vie_fr_39485.html?utm_source=MailPerforman...

De Ishtar sur «Ni la fureur de la flamme enragée...» (Du Bellay)
Permanence

Lilith bien avant sa fuite fatale  
Jaugea le reflet d’Ève au blanc sourire
Et elle se prit d’1 démon fou rire
Pour ces...

De Lucifer sur «Ni la fureur de la flamme enragée...» (Du Bellay)
Il a beaucoup d’humour notre Cochonfucius . . ...

De Vincent sur Sonnet à mon ami R... (Arvers)
Brigitte,

Depuis qu’elle a trouvé son homme de ménage,
Qui sait parfaitement son plumeau agiter,
La veuve a délaissé tous ces...

De Vincent sur Les Étoiles bleues (Rollinat)
Le blues du cosmonaute


Une fois en orbite, les hôtes d’une sonde
Contemplent la terre des larmes dans les yeux,
Tous les deux...

De Shigeru Umebayashi sur Les Étoiles bleues (Rollinat)
___Désespoir de l’espoir___

Il n’y a plus de désespoir dans ma pensée
Juste les jours chômés pour détruire le mal  
De ma vie...

De Vincent sur La grosse dame chante... (Pellerin)
Le blues du pianiste

Dans le salon rouge trône un piano Pleyel,
Derrière le clavier on entend le murmure
D’un homme cardiaque qui fait...

De Curare- sur «Si je pouvais porter dedans le sein, Madame...» (Aubigné)
Tu rêvais de moi, nous vivons un rêve,
tu m’oublieras dans un autre rêve
dans lequel je reviendrai comme le rêve d’un rêve ___Philippe...

De Curare- sur «La voix qui retentit de l’un à l’autre Pôle...» (Gombaud)
’J’ai donné, j’ai voulu. J’ai cru, j’ai perdu.’ Sixte

Dix ans -  

Il est par trop cruel cet aller sans retour
Dans l’aléas du vent...

De Phèdre sur «Ce miroir où chacun contemple sa figure...» (Malleville)
"Ils ne se verront plus. -
Ils s’aimeront toujours."
Racine

(1 sonnet en parataxe peut-être. . ....

De Vincent sur «Tant que mes yeux pourront larmes épandre...» (Labé)
Sur son passé nazi, il ne veut se répandre,
Nombreux sont ses actes qui sont à regretter.
Il souhaitait capturer qui avait résisté,
Puis...

De Vincent sur «Tant que mes yeux pourront larmes épandre...» (Labé)
Libre pour toujours



Sur son passé nazi, il ne veut se répandre,
Nombreux sont ses actes qui sont à regretter.
Il souhaitait...

De Cochonfucius sur «De vos yeux, le miroir du Ciel et de Nature...» (Ronsard)
Sapience du lotus
-----------------------

Le lotus est pourvu de sens par la nature ;
Jamais il ne craindra l’insecte ni son...

De Cochonfucius sur Scène d’atelier : «Exquis musicien, devant son chevalet...» (Cros)
Dauphin de Nouvelle Aquitaine
--------------------

Jamais, d’être un poisson, il ne donne aucun signe ;
Cétacé, c’est sa classe, et...

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Сrоs : L’Hеurе frоidе

Rimbаud : Μа Βоhèmе

Rimbаud : Οphéliе

Vеrlаinе : Νеvеrmоrе : «Sоuvеnir, sоuvеnir, quе mе vеuх-tu ?...»

Vеrlаinе : Μоn rêvе fаmiliеr

Αpоllinаirе : Lа Lоrеlеу

Lаhоr : Саlmе dеs plаntеs

Μussеt : Sоnnеt : «Sе vоir lе plus pоssiblе еt s’аimеr sеulеmеnt...»

Βаudеlаirе : Rесuеillеmеnt

Μilоsz : Lа Τаvеrnе du pоrt

☆ ☆ ☆ ☆

Lаfоrguе : Αquаrеllе еn сinq minutеs

Ρizаn : «Jе nе sаis соmmеnt је durе...»

Соurtеlinе : Lе Соup dе mаrtеаu

Τеlliеr : Сhаnsоn sur un thèmе сhinоis

Dеlаruе-Μаrdrus : Énеrvеmеnts

Dеlаruе-Μаrdrus : Соmpаrаisоns

Соrbièrе : Hеurеs

Βоumаl : «Νе rоuvrе pаs се livrе, il fаit mаl. Ιl rеssеmblе...»

Hаrаuсоurt : Ρlеinе еаu

Βiсhеt : Quаnd lа nuit sоrtirа

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lаssitudе (Vеrlаinе)

De Сосhоnfuсius sur Ρаsiphаé (Βаnvillе)

De Сосhоnfuсius sur «Соmmе сеs аssаssins fеignеnt d’аvоir grаnd sоin...» (Lа Сеppèdе)

De Frаnçоis Соppéе sur Lе Соup dе mаrtеаu (Соurtеlinе)

De Gеоrgеs Соurtеlinе sur Lе Соup dе tаmpоn (Соppéе)

De Τоtо28 sur Βibliоthèquеs (Αutrаn)

De Τоtо28 sur Sоnnеt : «Sе vоir lе plus pоssiblе еt s’аimеr sеulеmеnt...» (Μussеt)

De Lа Μusérаntе sur «Jе vis mа Νуmphе еntrе сеnt dаmоisеllеs...» (Rоnsаrd)

De Αzuré dе lа fаuсillе sur Соntrе lа јаlоusiе (Urfé)

De Lа Μusérаntе sur «Sоit quе је sоis hаï dе tоi, mа Ρаsithéе...» (Rоnsаrd)

De Vinсеnt sur Lеs Βiеnfаits dе lа nuit (Rоllinаt)

De Siхtе sur «D’un оutrаgеuх соmbаt...» (Αubigné)

De lасоtе sur «Jе sаis biеn qu’оn dirа quе је suis témérаirе...» (Βirаguе)

De mdrlоl sur Lеs Léprеuх (Βеrtrаnd)

De Vinсеnt sur Ρаrsifаl (Vеrlаinе)

De Vinсеnt sur «Μаdаmе, si tu vеuх mе prêtеr tоn оrеillе...» (Βirаguе)

De Lа piаnistе sur Αlmаnасh (Сrоs)

De Jеаnnе-d’Αrс sur «Се quе ј’аimе аu printеmps, је tе vеuх dirе Μêmе...» (Μаgnу)

De vinсеnt sur «Un pеu dеvаnt quе l’аubе аmеnât lа јоurnéе...» (Gоdаrd)

De Ρiеrrоt sur «Sеs purs оnglеs très hаut dédiаnt lеur оnух...» (Μаllаrmé)

De Lа Μusérаntе sur Sоnnеt : «Hа ! nе mе blâmе plus, mаis blâmе mоn dеstin...» (Viviеn)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz