Commentaires récents

(Flux RSS)

De Vincent sur Féerie (Valéry)
La guerre, la vraie

Un tapis froid et gris couvre la Voie sacrée,
Sur lequel des camions mènent des passagers
Vers Verdun, des...

De Cochonfucius sur «Si celui qui s’apprête à faire un long voyage...» (Du Bellay)
Errance de l’ermite
---------------

Sans but et sans mission cet ermite voyage,
Lui qui du vaste monde ignore les dangers ;
Sa porte...

De Cochonfucius sur Au Cabaret-Vert, cinq heures du soir (Rimbaud)

La Tour de Lao-Tseu
----------

Ici nous exposons la Voie et la Vertu,
Nous mangeons sans excès, nous buvons sans ivresse ;
Humbles...

De Cochonfucius sur «Bien que les champs, les fleuves et les lieux...» (Ronsard)
Le Seigneur d’Alpha Pontis
----------------

Je règne sur cet astre, et quelques autres lieux,
Je suis un Roi Cosmique, un Gardien des...

De Cochonfucius sur Sonnet au Lecteur (Musset)
Docte Goupil
----------

Maître Goupil, dit-on, de ce monde a l’usage,
Des trésors de sa ruse on a fait un roman ;
En des temps très...

De Cochonfucius sur Féerie (Valéry)
Enfant de vouivre et de pluvian
------------

Je naquis de la vouivre en la grotte sacrée,
Je ne fus que le fruit d’un amour passager...

De Cornu sur Mon testament (Piron)
Etes-vous sûr de la version: j’en une, avec par exemple :

"Que tous les Jacobins en prêchant leurs sermonts
...
je sois chier utile...

De Cochonfucius sur Fleur d’Art (Corbière)
Canard poétique
----------

J’aime ce canard, il sait des histoires,
Parfois gratinées, je le reconnais ;
Je m’en suis servi pour...

De Cochonfucius sur «Sous un ciel ambigu...» (Vivien)
Pétales de gueules
----------

Je suis ce presque rien qui fleurit sur les pentes,
Petite tache rouge au sein d’un monde vert ;
En ces...

De Cochonfucius sur «Sous un ciel ambigu...» (Vivien)
Foin des résolutions
-------------------------

C’est encore une année où nous suivrons nos pentes :
Au jardin de paresse est le gazon...

De Curare- sur «Je vous envoie un bouquet...» (Ronsard)
La vraie version de l’hirondelle et du cochon

(Désolée Vincent)

https://www.forum-metaphysique.com/t4554-ma-vie-est-1-acte-manque...

De Vincent sur «De votre Dianet (de votre nom j’appelle...» (Du Bellay)
La haine pour temple

Un prêtre poignardé, d’une voix faible, appelle
Une âme secourable, un ange protecteur,
Quelqu’un pour qui...

De Cochonfucius sur Orphée (Valéry)
Sanctuaire ambulant
------------

Sur le grand crocodile une église est greffée,
Où sonne un carillon lorsque le soir descend ;
Ce...

De Vincent sur «Je vous envoie un bouquet...» (Ronsard)
Version tragique

Sur une élève un prof lève la main,
Autant dire qu’elle n’est pas ravie
Puisqu’elle veut s’en prendre à la vie
De...

De Cochonfucius sur Le Fils de Louis XI (Coppée)
Hippotaure de gueules
---------------

Quand il était très jeune, il tenait dans ma poche,
Par la suite, il devint plus gros qu’un...

De Cochonfucius sur Sonnet à Mme Fanny A. P. (Cros)
Propos du serpent d’azur
----------

Je n’ai pas rencontré le prince aux cheveux blonds,
Je n’ai point vu le fruit qui met l’eau à la...

De Cochonfucius sur «De votre Dianet (de votre nom j’appelle...» (Du Bellay)
Maison de quelques cénobites
-------------------------------------

À vivre saintement les anges nous appellent,
Et nous les écoutons,...

De Cochonfucius sur «Je vous envoie un bouquet...» (Ronsard)
Le cochon et l’hirondelle
----------



L’hirondelle appela le cochon au parloir,
Pour qu’il eût l’occasion de déclarer sa...

De Cochonfucius sur «Si par peine et sueur et par fidélité...» (Du Bellay)
Traverser les saisons (retouche)
----------

L’hirondelle est aimée pour sa fidélité,
Peut-être s’agit-il d’une simple croyance...

De Cochonfucius sur «Je vous envoie un bouquet...» (Ronsard)
La main de Piaf-Tonnerre
-------

De Piaf-Tonnerre est légère la main,
Dont souvent fut une amante ravie :
Il ne veut point s’imposer...

De Cochonfucius sur «Si par peine et sueur et par fidélité...» (Du Bellay)
Traverser les saisons
----------

L’hirondelle est aimée pour sa fidélité,
Peut-être s’agit-il d’une simple croyance :
Souvent l’amour...

De Cochonfucius sur «Je fumais tout en mon fort soupirer...» (Tyard)
Deux cosmos
----------

Deux univers peuvent interférer,
C’est peu fréquent, la chose est hasardeuse ;
Une frontière alors devient...

De Cochonfucius sur Sur le Pont-Vieux (Heredia)
Ambiboeuf
----------

L’ambiboeuf n’est jamais servi dans les cantines
Ni dans les restaurants ; et j’ajoute un détail ;
Il ne faut...

De Cochonfucius sur Hélène (Valéry)
Tendresse de la baleine
----------

Je te vois naviguer près des rives d’Armor,
Sur ton immense corps sont des reflets solaires...

De Cochonfucius sur Le Tombeau de la négresse (Nelligan)
Camarade Escuiruel
----

Dans sa douce fourrure, il ne craint pas l’hiver,
Ses muscles sont d’acier, son coeur est une flamme ;
Si,...

De Cochonfucius sur En l’honneur d’un Sage solitaire (Segalen)
En l’honneur de Mister Natural
------------

Robert Crumb nous présente un naturiste sage,
Contre tout maléfice il se bat calmement...

De Vincent sur «Bel albâtre vivant qu’un fin crêpe nous cache...» (La Roque)
Et dire qu’ils s’insultent en se dénommant "vache" !...

De Vincent sur «Bel albâtre vivant qu’un fin crêpe nous cache...» (La Roque)
« Si je souhaite durer, il faut que je me cache,
Les vieux voudront ma peau, ma chair et puis mon sang,
Quand le jet de mes pis ne sera...

De Cochonfucius sur «Je me ferai savant en la philosophie...» (Du Bellay)
L’oiseau qui trouve des non-réponses
---------

Il aime s’exprimer par d’étranges mimiques,
Il comprend les questions, les énigmes...

De Cochonfucius sur Ariane (Heredia)
Minotaure de pourpre
----------

D’une île minuscule il est le souverain,
Il est bien entouré, mais il n’a pas de reine ;
Il eut une...

De Horatius Flaccus sur Ariane (Heredia)
.


Quandoque bonus dormitat Homerus !


.
...

De Cochonfucius sur Au Bois Dormant (Valéry)
Azur et candeur
----------

Au coeur du terrain vague est une fleur très pure
Qui veille chaque nuit sur l’herbage qui dort ;
Elle...

De Cochonfucius sur Le Cauchemar d’un ascète (Rollinat)
Corvées d’ange gardien
----------

Du père Dupanloup l’ange n’apprécie guère
D’avoir à voleter près d’une montgolfière,
Surtout...

De Cochonfucius sur «Bel albâtre vivant qu’un fin crêpe nous cache...» (La Roque)
Sagesse d’un gallinacé
------------

Un coq d’argent veillait pour défendre sa terre.
Nul aigle ni vautour ne descendit des...

De Cochonfucius sur «Ô qu’heureux est celui qui peut passer son âge...» (Du Bellay)
Voir aussi

https://paysdepoesie.wordpress.com/2014/04/18/dortoir-dantan/

... Bob Dylan rêve encore
à tous ces joyeux drilles...

De Cochonfucius sur Le Cauchemar d’un ascète (Rollinat)
Gardien du sanctuaire babylonien
------------

Il a les pieds sur terre, il n’est pas acrobate,
Il ne porte jamais d’ornements à son...

De Io Kanaan sur «Ô qu’heureux est celui qui peut passer son âge...» (Du Bellay)


Huitième vers, "s’imprégner"....

De Vincent sur «Amour est sans milieu, c’est une chose extrême...» (Ronsard)
Paix

L’on voit proliférer une violence extrême,
Par exemple, d’un homme on en fait des moitiés,
Juste pour un dessin : se réduit la...

De Vincent sur Nymphée (Heredia)
https://misquette.wordpress.com/2020/11/04/jesus-revient/...

De Vincent sur Pourrières (Nouveau)
À Buchenwald

Sur le site du camp, en haut de la colline,
On entend à nouveau gazouiller les oiseaux,
Tandis que silencieux, des...

De Vincent sur Jason et Médée (Heredia)
Nourrit, blanchit, logé, dorloté


Sûr que son patient vit son ultime saison,
Le psychiatre devant son équipe s’alarme :
« Il est vide...

De lacote sur D’un bouquet d’œillets gris et rouges (Saint-Gelais)
L’abbé flutiste et la choriste

Pour ne pas succomber, il fait feu de tout bois.
Si quand elle l’aborde, il fuit à tire d’aile,
C’est...

De Gardeur de canards sur Ballade des Enfants sans souci (Glatigny)
Bonjour,

Merci ! C’est corrigé.

Cordialement, CT...

De JACQUES FOURNIER sur Ballade des Enfants sans souci (Glatigny)
Bonjour
La Ballade des enfants sans souci d’Alfred Glatigny n’est pas extraite de Gilles et Pasquins, mais a paru dans le vol.II du...

De Vincent sur «Si vous voyiez mon cœur ainsi que mon visage...» (Aubigné)
À Samuel Paty

Il n’avait jamais vu les traits de son visage,
Pas plus qu’il ne savait quel ton avait sa voix,
Alors il a trouvé...

De Gardeur de canards sur Vue (Valéry)
Merci beaucoup,
C’est corrigé.
Cordialement
CT...

De Christian Laballery sur Vue (Valéry)
Le premier vers est erroné il faut le remplacer par:

"Si la plage penche, si
..."

Site copieux et très...

De lacote sur «En un petit esquif éperdu, malheureux...» (Aubigné)
Traiteur maltraité


Jadis gai, le traiteur n’est plus que malheureux,
À force de manger de la vache enragée ;
Dans son fusil, il a,...

De Vincent sur «Gordes, j’ai en horreur un vieillard vicieux...» (Du Bellay)
Au goulot


Elle boit au goulot un fameux Whisky vieux,
La blonde qui au bar, se dit être maudite
Parce que son mari, sous une forme...

De Vincent sur Le Bibliophile (Bertrand)
Œil pour œil, dent pour dent


Pour ne pas l’éveiller, il part tout doucement,
Sans l’avoir avertie et, vexation ultime,
Il emporte...

De Vincent sur «Qui a nombré, quand l’astre, qui plus luit...» (Du Bellay)
Lui

Elle ne cherche rien d’autre que Lui,
Toujours et dans tout ce qui l’environne.
D’épines est confectionnée la couronne,
De celui...

De Vincent sur «Beauté des femmes, leur faiblesse, et ces mains pâles...» (Verlaine)
Virginie DESPENTES, alias Tranxène


Son rimel contrastait avec son teint très pâle,
Ses traits étaient tirés, elle me semblait...

De Curare- sur «Voyons, d’où vient le verbe ?...» (Hugo)
Le A, le J, le T  (ajt ? agités pour les novices)
Le double V ? Victoire  ?
O mais ho mais Ö mais Ø
X crie ou bien se tait . .

Je...

De Vincent sur Éloge à la jeune fille (Segalen)
Divin remède



Il cherche le secret de la vie indolente
Dans des feuillets sacrés patiemment assemblés
(On y dit que sa mort fait...

De Curare- sur «Mon âme a son secret, ma vie a son mystère...» (Arvers)
Pour le plaisir de le lire, au seul nom de la poésie . . ...

De Christian sur «Mon âme a son secret, ma vie a son mystère...» (Arvers)
Jadis exista jadis
- Mais quel futile ?
Saura-t-on jamais ?
...

De Esprit de celle sur «Mon âme a son secret, ma vie a son mystère...» (Arvers)
’’Il se tapit sans heur ’’ et pis ça veut rien dire

Merci Christian, n’hésite pas à lui montrer que son leurre est de poursuivre cette...

De Christian sur «Mon âme a son secret, ma vie a son mystère...» (Arvers)
« sans heures et sans heurts
mais sans heur »
L’hache aspirée
mais le pohaite expiré......

De Curare- sur «Mon âme a son secret, ma vie a son mystère...» (Arvers)
Il est où Jadis ? Mourru du Coco ..ou bourru au Togo  

Une retouche sur celui déjà publié en 2019
(Avant le Coco donc)


’’Mon âme...

De Curare- sur Chanson : «Le bateau sentait le thé...» (Dominique)
Divine mer

L’appel du ponant sur la mer en bateau
Pour Hervé le marin s’éloigner du rivage
Fuir à nouveau l’amour oublier ce...

De Pierre Lamy sur Sisina (Baudelaire)
le même en vers de onze

Songez à Diane en galant équipage,
courant les forêts ou battant les halliers,
chevelure au vent, s’enivrant...

De Pierre Lamy sur Ma Bohème (Rimbaud)
le même en vers de onze

Je m’en vais, les poings dans mes poches crevées ;
mon paletot aussi devient idéal ;
je vais sous le ciel,...

De Pierre Lamy sur Sonnet au Lecteur (Musset)
Le même en vers de onze

Jusqu’ici, lecteur, suivant l’antique usage,
je disais bonjour à la première page.
Mon livre, aujourd’hui, se...

De Pierre Lamy sur Le Poète et la Muse (Verlaine)
Le même en vers de onze.

Chambre, as-tu gardé leurs spectres ridicules,
pleine de jour sale et de bruits d’araignées ?
Chambre, as-tu...

De Pierre Lamy sur Le Poète et la Muse (Verlaine)
Le même en vers de onze.

Chambre, as-tu gardé leurs spectres ridicules,
pleine de jour sale et de bruits d’araignées ?
Chambre, as-tu...

De Curare- sur Circonspection (Verlaine)
Ce n’est qu’1 sonnetin chagrin . .
Et des trolls à foison . .
Du temps perdu
Perdu pour rien

...

De joh.lisa sur Circonspection (Verlaine)
Pour le dernier écrit :

Honnêtement, c’est excellent ! C’est même le meilleur écrit que j’ai pu lire de toi. Là, tu viens de passer dans...

De Esprit de celle sur Circonspection (Verlaine)
’’Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
D’une femme inconnue, et que j’aime, et qui m’aime. . ’’

Je fais souvent ce rêve d’1...

De Curare- sur Thérapeutique (Ménard)
Et Cochonfucius invoqua Lilith, Faust & Kaeser

Je surfais sur les âmes, alors j’ai voulu savoir Jadis,
Qui était Kaeser ?...

De Curare- sur Thérapeutique (Ménard)
Bonjour oiseau

Je m’ennuie je m’ennuie jusqu’à envier la mort-
En voulant l’effleurer parfois -
Hier je devais mourir-
Je l’ai vue...

De Curare- sur «Elle a beaucoup de l’air d’une antique marotte...» (Sigogne)
Je m’ennuie quand je lis ces 2 réponses . .
Je m’ennuie tellement. ...

De Curare- sur «Elle a beaucoup de l’air d’une antique marotte...» (Sigogne)
Je ne voulais pas que ce soit toi qui réponde chercheur :)
L’indice c’était pied noir -
C’est un monsieur qui a pas mal bourlingué dans...

De Curare- sur «Elle a beaucoup de l’air d’une antique marotte...» (Sigogne)
Avec vous on ne voyage pas . .
On se rappelle qu’on avait 1 dictionnaire  . .

marotte
marmouset
spahi
saint-frusquin
molletières
...

De Jadis sur «Mon âme a son secret, ma vie a son mystère...» (Arvers)

C’est, faut-il l’avouer, au fond d’un monastère
Que par un soir de mai lascif je fus conçu ;
Scandale monstrueux qu’il a bien fallu...

De Vincent sur «Comme un corps féminin...» (Papillon de Lasphrise)

L’angoisse en déroute


Ils n’ont pas eu besoin de forcer leur nature,
Les gens de l’IME, quand un virus vicieux,
Contraignit les...

De Curare- sur Végétal (Jarry)
Notre Jadis serait-il 1 oulipien se cachant sous un joli pseudo . .  ...

De Curare- sur Solitude (Milosz)
Bravo Jadis l’appât rance.  ...

De Curare- sur «Ni la fureur de la flamme enragée...» (Du Bellay)
____

’Oui, plus que toi l’absence est douce aux cœurs fidèles :
Du temps qui nous effeuille elle amortit les ailes ;
Son voile a protégé...

De Curare- sur Le Mort joyeux (Baudelaire)
Merci pour ce lien ;

Je ne savais pas que ’pied’ comptait pour 1 syllabe .
Pour sieste aussi probablement -

Méa Culpa Vincent - ...

De Curare- sur Le Mort joyeux (Baudelaire)
L’enfant et l’escargot

Un gosse de Gascogne ausculte un escargot
Fraîchement extirpé /d’une si/este profonde- (13)
L’ange palpe son...

De Curare- sur «Le son du cor s’afflige vers les bois...» (Verlaine)
Le ceusse réglé
Comme l’horloge du temps
Incommensurable ______  ...

De Curare- sur L’École buissonnière (Durocher)
’Pourquoi vivre, à quoi bon rimer ?’

Dis-moi Muse pourquoi tes yeux noyés dans l’onde ?
Ton cœur 1 gouffre d’ombre 1 corps absent et...

De Curare- sur «Je vogue sur la mer, où mon âme craintive...» (Gombaud)
Extrait  :  Marceline Desbordes-Valmore (1786-1859)
Recueil : Pauvres fleurs (1839).

’’Toi, ne sois pas jaloux ! Quand tu me vois...

De Curare- sur «Je vogue sur la mer, où mon âme craintive...» (Gombaud)
Pour employer le passé ?
Pour passer de l’autre côté peut-être
Pour être passée à côté
A côté du passé simple
Et pour passer sur...

De Curare- sur Le Vœu (Heredia)
Journal de bord du 13/03/13

Le carnet ; les choses obscures


Tu es mon fantôme
De mes nuits et de mes jours-
Aux cheveux si longs...

De Curare- sur «Je vogue sur la mer, où mon âme craintive...» (Gombaud)
Ola-la Vincent . . Tu as quel age ?  
Pour la pine (euh la peine) Relis les sonnets de Marceline DESBORDES - Cet abruti de Pascal Obispo a...

De Curare- sur «Je vogue sur la mer, où mon âme craintive...» (Gombaud)
’Qu’il/ pu/bli/e/ le/ ma/tin/ (7) mais /qu’il /é/ crit /soir,’ /5

Qu’il publie à l’aube en écrivant le soir
Il écrit dans la nuit et...

De Curare- sur Sonnet à Sir Bob (Corbière)
Il s’agit de Bib ? ;-)...

De Cochonfucius sur «Le Babylonien ses hauts murs vantera...» (Du Bellay)
Émaux et métaux dragonnesques
--------------------------------------

Le dragon de sinople un hymne chantera,
De gueules, vieux dragon,...

De Cochonfucius sur «Un clairvoyant faucon en volant par rivière...» (Aubigné)
Faucon d’azur
-----------

C’est le faucon d’azur, seigneur de la rivière,
Qui attend patiemment que revienne l’été ;
Quand les lapins...

De Jadis sur Les Carmélites (Nelligan)
Je souscris totalement aux remarques d’Alexandrin, à la réserve près qu’outre les alexandrins "classiques" (6 + 6), ’il existe aussi des...

De Jadis sur Mains (Verlaine)

Pieds
--------

Ces pieds ne sont pas de déesse,
Ni de héros, ni d’assassin.
Mais tels qu’ils sont, ces pieds paraissent
Si beaux...

De Jadis sur Sagesse du fou (Rollinat)

Il est bien établi qu’il n’y a
Pas besoin d’aller au Kenya
Pour rencontrer des Auvergnats :
       Gna ! Gna ! Gna ! Gna !

Il n’y...

De Jadis sur «Il passa...» (Vacaresco)

Il fonça, et sur l’autoroute,
Adopta un train peu commun.
Et pas question de casse-croûte :
Tant pis, on dînera demain.

Faisant fi...

De Jadis sur La Souris (Apollinaire)

L’aventure encore m’attend :
Allons, un bon coup d’eau-de-vie !
Je vais avoir quatre-vingts ans
Et je repars en...

De Jadis sur Complainte-Épitaphe (Laforgue)

Igname
Infâme,
Sans sel :
Vittel !

Teckel
Femelle
Qui brame :
Quel drame !

Hindou
En transe :
Méfiance !

Démence ?
Du...

De Jadis sur Anne, par jeu, me jeta de la neige (Marot)

Anne, par jeu, me jeta de la neige.
Je lui jetai des cailloux, du ciment,
De vieux ressorts, des bouteilles, que sais-je,
Et des...

De Jadis sur Huit chansons reverdies dont quatre pleurent et quatre rient (Elskamp)

Encore en ai-je oublié une
Celle qui grinçante fait peur
Qui tournicote sous la lune
Et qui tenaille par la peur.

C’est d’un cheval...

De Jadis sur Correspondances (Baudelaire)

Coexistences
------------------

Le monde est un bistro, et j’en suis le pilier.
Le verre est moitié plein, l’auberge est...

De Jadis sur Plainte (Carco)

Un jour, je rêvassais, nébuleux, sous la couette,
Suçant quelques débris poudreux de cacahouètes,
Affalé comme Job sur son morne...

De Jadis sur Caügt (Jammes)

Il avait l’œil luisant, mais l’œil était de verre.
Comme il se promenait un jour au cimetière,
Son œil choit. Et tandis que le...

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Dеrèmе : «Сhаmbrе d’hôtеl mоrоsе еt vidе. Un œillеt pеnсhе...»

Rоnsаrd : «Αmоur еst sаns miliеu, с’еst unе сhоsе ехtrêmе...»

Klingsоr : Lеs Ânеs

Τristаn Klingsоr

Rimbаud : Βаl dеs Ρеndus

Εrik Sаtiе

Lаbé : «Τоut аussitôt quе је соmmеnсе à prеndrе...»

Соppéе : «Sеptеmbrе аu сiеl légеr tасhé dе сеrfs-vоlаnts...»

☆ ☆ ☆ ☆

Μаupаssаnt : Τеrrеur

Rоllinаt : Lе Vаl dеs Rоnсеs

Сrоs : Ρаrоlеs pеrduеs

Сrоs : Dаns lа сlаirièrе

Rimbаud : Βаl dеs Ρеndus

Viviеn : Sоnnеt à unе Εnfаnt

Klingsоr : Klingsоr

Τоulеt : «Сеttе frаîсhеur du sоir...»

Cоmmеntaires récеnts

De Vinсеnt sur Féеriе (Vаlérу)

De Сосhоnfuсius sur «Si сеlui qui s’аpprêtе à fаirе un lоng vоуаgе...» (Du Βеllау)

De Сосhоnfuсius sur Αu Саbаrеt-Vеrt, сinq hеurеs du sоir (Rimbаud)

De Сосhоnfuсius sur «Βiеn quе lеs сhаmps, lеs flеuvеs еt lеs liеuх...» (Rоnsаrd)

De Соrnu sur Μоn tеstаmеnt (Ρirоn)

De Сurаrе- sur «Jе vоus еnvоiе un bоuquеt...» (Rоnsаrd)

De Vinсеnt sur «Dе vоtrе Diаnеt (dе vоtrе nоm ј’аppеllе...» (Du Βеllау)

De Vinсеnt sur «Βеl аlbâtrе vivаnt qu’un fin сrêpе nоus сасhе...» (Lа Rоquе)

De Hоrаtius Flассus sur Αriаnе (Hеrеdiа)

De Ιо Kаnааn sur «Ô qu’hеurеuх еst сеlui qui pеut pаssеr sоn âgе...» (Du Βеllау)

De lасоtе sur D’un bоuquеt d’œillеts gris еt rоugеs (Sаint-Gеlаis)

De Gаrdеur dе саnаrds sur Βаllаdе dеs Εnfаnts sаns sоuсi (Glаtignу)

De Τhundеrbird sur «Ρrélаt, à qui lеs сiеuх се bоnhеur оnt dоnné...» (Du Βеllау)

De Gаrdеur dе саnаrds sur Vuе (Vаlérу)

De lасоtе sur «Εn un pеtit еsquif épеrdu, mаlhеurеuх...» (Αubigné)

De Сurаrе- sur «Vоуоns, d’оù viеnt lе vеrbе ?...» (Hugо)

De Сurаrе- sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sisinа (Βаudеlаirе)

De Ρiеrrе Lаmу sur Μа Βоhèmе (Rimbаud)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sоnnеt аu Lесtеur (Μussеt)

De јоh.lisа sur Сirсоnspесtiоn (Vеrlаinе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz