Commentaires récents

(Flux RSS)

De Cochonfucius sur Chapelle de la morte (Nelligan)
L’arbre songe à la croix
----------

L’arbre qui dans l’Eden dépeuplé subsista
Se mit à méditer quand la lune fut pleine ;
Venant d’on...

De Jadis sur «Dans le lit vaste et dévasté...» (Toulet)

Quant à moi, on m’a invité
       A tenir la chandelle
Car je ne suis pas un modèle
       En bonne société.

Frais émoulu de ma...

De Cochonfucius sur Pannyre aux talons d’or (Samain)
Profil d’une vestale
------------

Ayant apprivoisé le lapin blanc d’Alice,
Elle apprend de sa bouche un axiome éternel ;
Poursuivant...

De Jadis sur «Si je trépasse entre tes bras, Madame...» (Ronsard)

Oui, j’avais résolu, je vous l’avoue, Madame,
Dans l’espoir ingénu de mieux vous émouvoir,
Que pour vous mon amour s’en allât...

De Cochonfucius sur Pégase (Louÿs)
Sagesse de Pégase
----------

Héphaïstos forgea mes fers sur son enclume,
Avec lesquels je peux marcher sur l’arc-en-ciel ;
Mais, que...

De Vincent sur Tranquillus (Heredia)
MausSADE

– Il blasphème à tout va, se repaît de l’impur,
Il n’a rien de divin, c’est le diable en personne,
Ne lis pas ce marquis, je...

De Jadis sur «Si le blanc pur...» (Scève)

Mais que me chaut le Lys dans la vallée ?
Dans mon jardin, c’est toujours les vacances.
Avec Zaza, parmi les Azalées,
Nous folâtrons...

De Cochonfucius sur L’Ange pâle (Rollinat)
Ange-minotaure
------------

Aristote sur lui composa de la prose,
C’est l’ange-minotaure, un animal rusé ;
Il boit l’eau des...

De Jadis sur Langueur (Verlaine)

Je suis le spectre étique de la vieille France,
Qui voit déambuler les passants désolants ;
En suçotant du bout de mes chicots...

De Marceline sur À ma belle lectrice (Bouilhet)
En réponse à  la Grenouille du Pont de Pierre _

Marceline Desbordes-Valmore

L’absence
Quand je me sens mourir du poids de ma...

De Jadis sur «Gros et rond dans mon Cabinet...» (Vion Dalibray)

J’ai la tête près du bonnet,
Certains me traitent de vieux chnoque
Lorsqu’ivre comme un Polonais
Je blasphème et je soliloque.

Mais...

De Cochonfucius sur À ma belle lectrice (Bouilhet)
Grenouille qui fut prince
----------

Cette grenouille songe à sa grandeur passée,
Quand elle fut un prince au pays sans hiver ;
En...

De Cochonfucius sur Le Mauvais Ouvrier (France)
Démon bibliophile
-------------

Livres dépareillés, recueils de poésie,
Ce démon s’en repaît du matin jusqu’au soir,
Même dans la...

De Jadis sur Bonsoir (Corbière)

Allez, merci pour tout, bonjour chez toi fillette,
A-t-il conclu, et dans le c** la balayette !
Puis il est reparti vers un autre...

De Cochonfucius sur Tranquillus (Heredia)
Terre sans propriétaire
-------------

Ce verger délaissé n’appartient à personne ;
Ici, pas de démons, ni de serpents impurs,
Juste...

De Jadis sur Le Retour de Jésus (Rictus)

Jésus contemplait la grand’ville
Depuis les hauteurs de Meudon ;
Il craignait les automobiles
Et avait un peu le bourdon.
          ...

De Cochonfucius sur Antéros (Nerval)
Dragon de Gironde
-------------

Ce dragon de Gironde, un monstre au tendre coeur,
Naguère a désiré la sirène indomptée
Qui par on ne...

De Cochonfucius sur Après le déluge (Rimbaud)
Nef antédiluvienne
----------

C’est la nef de jadis, qui jamais ne s’arrête,
La nef des Néphilims au pont couvert de fleurs ;
Leurs...

De Jadis sur Le Cidre (Nouveau)

Oui ben fais gaffe à la courante,
Méfie-toi du cidre qui dort !
Le cidre, on sait par où ça entre,
Ça se promène dans le ventre,
Mais...

De Jadis sur Saint Sébastien (Cros)

Ce ne sont que maux et meurtres horribles,
Criminels sanglants, pillards irascibles,
Canailles, bandits, filous, débauchés,
Pervers...

De Cochonfucius sur Le Clown (Verlaine)
Saint Achille Paon-Talon
--------------

Le plus noble des paons fut notre Saint Achille,
Surnommé Paon-Talon par quelques...

De Cochonfucius sur Thallo (Houville)
Église ambivalente
----------

C’est sur l’emplacement d’un temple de Saturne
Qu’est un clocher sonnant notre Angélus du soir ;
Cette...

De Cochonfucius sur Maussaderie (Cros)
Anachorète forestier
----------------------

Quatre livres  anciens, quelques lettres d’amour,
Ça meuble une cellule autrement presque...

De Jadis sur Préface : «Au plus grand nombre je déplais...» (Cros)
Postface
------------

Le tableau serait incomplet
Si j’omettais, par retenue,
D’avouer – nuance ténue,
Que souvent je...

De Cochonfucius sur Croquis (Cros)
Sagesse d’un ambirapace
----------------------

Il aime déchiffrer d’étranges caractères
Qu’il apprit autrefois, lui, l’universitaire...

De Jadis sur Berceuse : «Endormons-nous, petit chat noir...» (Cros)

Et toi aussi, mon gros clébard,
Apporte-moi dans mon dortoir
       Ton écuelle,
Pleine à ras bord de chorizo,
De plat de côte avec...

De Cochonfucius sur Sonnet : «Bien que Parisienne en tous points, vous avez...» (Cros)
Baron Léopard
-------------

Le baron Léopard, au blason délavé,
Choisit pour sa retraite un manoir bucolique ;
Le bord de la Garonne...

De Cochonfucius sur Le Lion amoureux (La Fontaine)
Sagesse d’un lion volant
----------

Ce lion peut s’envoler, les nuits de pleine lune,
Pour aller découvrir des mondes innommés ;
Mais...

De Cochonfucius sur À Zurbaran (Gautier)

Rêve de serpent
----------

Ton ombre, elle dévore en rêve
L’ombre du globe où vécut Ève,
Serpent ! Si c’était véritable,
Tu...

De Snowman sur À Zurbaran (Gautier)
Antiserpent de Caudéran
---------------------------


— Antiserpent de Caudéran,
Serais-tu un reptile errant ?
— Je suis un rampant...

De Cochonfucius sur À Zurbaran (Gautier)
Serpent fort en thème ;;;;;;; (retouche sur l’identifiant)
------------

Le serpent fut expert en citations latines,
C’est un noble...

De Jadis sur «Les jours sont plats comme des soles...» (Derème)

Dans l’imposante casserole
Où la volaille cuit à cœur,
Pendant que les oignons rissolent
Arrosez d’un doigt de liqueur.

On vous...

De Carla Olivier sur Émile Nelligan
En 1918, Robert de Roquebrune publie une importante etude dans laquelle il decrit Nelligan comme « une figure heroique et sacree »,...

De Vincent sur «France, mère des arts, des armes et des lois...» (Du Bellay)
Chaton adopté

Tout juste abandonné, en dépit de la loi,
Alors qu’il ne peut pas se passer de mamelles,
Un chaton apeuré et affamé,...

De Cochonfucius sur Le Vaisseau d’or (Nelligan)

Captain Hook’s pirate ship
-------------------

Aboard his ship, the pirate is dreaming,
Minding the words of an unknown lady;
Dark...

De Cochonfucius sur Le Vaisseau d’or (Nelligan)
Nef du Capitaine Crochet
-------------------

Sur son noble vaisseau, le pirate est pensif,
Il se souvient des mots d’une belle...

De Jadis sur Le Fou (Rollinat)

Certains me traitent de fada qui déménage
Car j’arpente la rue à midi en peignoir.
Il est vrai que j’inquiète un peu le voisinage
Qui...

De Cochonfucius sur «Hélène sut charmer avecque son Népenthe...» (Ronsard)
Bénédiction conjuratoire
---------

Trop séduisant démon, cesse de nous charmer ;
Que par d’autres attraits soit notre âme ravie,
Que...

De Jadis sur «Tout ainsi que ces pommes...» (Toulet)

J’aimerais mieux, en somme,
       Toucher au port
Que poursuivre le nord
       Des astronomes ;

Comme un vieux dinosaure
    ...

De Cochonfucius sur Le Sonneur (Mallarmé)
Ornithologie hagiographique
-----------------------------

Voici l’oiseau qu’aimait Sainte Marie Pas Claire,
Près d’elle il se posait...

De Jadis sur Vers faits dans le jardin de madame de P... (Delille)

Comme, au jardin, dans le plus grand silence,
On allait, de Schubert, « La Truite » ouïr,
Au grand chagrin de l’auguste assistance,
On...

De Christian sur «Je vous envoie un bouquet...» (Ronsard)
Les herbes se pâturent
mais leurs fleurs se bouturent
quand les idiolectes se dénaturent...
Il faut bien regarder les ossatures
et...

De Jadis sur «Dans un pesant repos d’après-midi vermeil...» (Verhaeren)
Insomnie
-------------

Les draps entremêlés repoussent le sommeil.
Les rives du repos, qu’elles sont éloignées !
Au plafond ténébreux...

De Thunderbird sur «Je vous envoie un bouquet...» (Ronsard)
Sagesse de Ronsard
-------------------------

Plus que les fleurs, quelques mots de ta main
Font ton amante assurément ravie :
Car les...

De Cochonfucius sur «France, mère des arts, des armes et des lois...» (Du Bellay)
Que les loups se privent de vent
----------------------------------------

De l’implacable hiver nous connaissons les lois,
Et des...

De Cochonfucius sur Nobles et valets (Nerval)
Valets de Bucéphale
----------

Ils auraient préféré servir une sirène
Ou devenir tous deux pirates sur les mers ;
Les voilà...

De Jadis sur «En plein soleil, le long du chemin de halage...» (Coppée)

Le vieux bonhomme était bien connu au village :
Il aidait, dépannait, faisait du bricolage.
Il n’avait pas les pieds dans le même...

De Cochonfucius sur Pan (Heredia)
Dieu des oisifs
----------

Nous pratiquons ce culte en un temple secret,
Pas sur les boulevards ni sur les avenues ;
Ce dieu règne...

De Christian sur Âme de nuit (Maeterlinck)
J’ai commencé l’ Journal à Nénesse...
Mais bon... euh... sans plus...
Euj’ préfère eul’ Journal à Tutus !!
(pour ceux qui...

De Jadis sur Âme de nuit (Maeterlinck)
Basta, je me trisse à la fin ;
Je me trisse enfin, y’en a classe,
Y’en a classe, et ça rime à rien,
Je me trisse, classe à la fin
Ed’...

De Cochonfucius sur «Triste et hideux fantôme, effroyable figure...» (***)
Forteresse aristocratique
----------

Ici sont des guerriers à la noble ossature,
Leur vaste domicile est un lieu de splendeur ;
Des...

De Jadis sur Trop tard (Sully Prudhomme)
Coltar
--------

Aujourd’hui c’est en vain que, pour l’amour de l’art,
Je me frappe le cœur (c’est là qu’est le génie),
Et qu’à...

De Esprit de celle sur Sur le présent d’un vase de cristal (Bertaut)
Pas tentée  . .
Pour répondre
au tentateur
patenté !  ...

De Christian sur Sur le présent d’un vase de cristal (Bertaut)
il paraît
que ça a
le goût du la
pin persan...

De MadameConnasse sur Sur le présent d’un vase de cristal (Bertaut)
Et le pisse d’1 chat
Tel le jet d’1 crachat . . ____Aller’geek aux chats.

...

De Cochonfucius sur «Comme un navire en mer au fort de la tourmente...» (Fiefmelin)
Nef des Varègues
------------------

Au bord de la Mer Noire ils sèment l’épouvante,
On les entend rugir, on les entend chanter...

De Jadis sur Sur le présent d’un vase de cristal (Bertaut)
D’un chat persan, détestable animal
-------------------------------------------------

Ce félidé chafouin me vaut bien du souci
Et m’a...

De Jadis sur Tombeau : «Le noir roc courroucé que la bise le roule...» (Mallarmé)
Ah ben j’ai oublié un vers, après "cumin", lire :

"Bref, je me suis fendu d’un effort surhumain,"

(Et c’est rien de le...

De Jadis sur Tombeau : «Le noir roc courroucé que la bise le roule...» (Mallarmé)
Gombo
----------

Aujourd’hui, j’ai tenté la recette tamoule
Au fond d’un grand faitout fait en duralumin.
C’est fini, je transpire en...

De Cochonfucius sur Nuit blanche (Samain)
Lord Owl
----------

Sa devise ancestrale est une courte phrase
Qui au coeur de la nuit fait sourire les fleurs ;
Son plumage arborant...

De Cochonfucius sur Bouquetière (Coppée)
Offrir une tulipe
------------

Maison de l’alchimiste, un étrange décor ;
Un page, pour charmer la muse triomphante,
Lui offrit cette...

De Jadis sur Brumaire (Blémont)

Le zoo est cafardeux et sinistre en automne ;
L’oiseau-lyre s’est tu, et le merle siffleur.
Seul le babiroussa confusément s’étonne...

De Jadis sur Qu’il ne faut point aimer sans être aimé (Urfé)
J’en suis au point où je vais blasphémer
------------------------------------------------------

Chère, en attendant le taxi,
Puisque...

De Jadis sur «Puisque je suis assis sous ce pin vert et sombre...» (Derème)

Là-bas, sur l’horizon, un grand navire sombre ;
Battu des flots, il lutte au milieu des embruns.
Le capitaine, hagard, a tout l’air...

De Jadis sur Reflets (Maeterlinck)

Un soir, au volant, Geneviève
Avait pris un auto-stoppeur
– Belle banane de rocker,
Et qui sentait bon l’after shave.
              ...

De Jadis sur À une Dame, qui raillait l’Auteur d’être longtemps à la campagne (Charleval)
               Autre madrigal,
légèrement goujat mais cordial et sincère

Comme, au bord du ruisseau qui jase et qui soupire,
Vous...

De Christian sur Un jeune poète pense à sa bien-aimée qui habite de l’autre côté du fleuve (Blémont)
La lune, dans la nuit sereine,
Escalade au clair firmament ;
Elle y monte comme une reine,
S’y reposer — amoureusement.
 
Eau...

De Christian sur Oraison du soir (Rimbaud)
J’aimerais tant voir du désastre !
Il en est ainsi quand j’ m’ennouille :(
Voyons ce que disent les astres :
Ils vont paisibles dans la...

De Vincent sur «Je ne veux plus, Pailleur, me rompre tant la tête...» (Vion Dalibray)
Marin d’eau de vie


Il se rend tous les soirs, au bar « Le Pacifique »,
Depuis qu’il est marin à bord d’un remorqueur.
Le patron est...

De Jadis sur «N’allez pas devant ces vers-ci...» (Laforgue)

Et par-derrière ces vers sots,
N’allez pas non plus, par réflexe,
Face à votre miroir convexe
Courber vos jambes en cerceau.

Mais...

De Crictue sur «Vos célestes beautés, Dame, rendez aux cieux...» (Magny)
Rendez au silence ces syllabes inutiles :

Vos célestes beautés, rendez-les aux cieux,
Et vos grâces aux Grâces immortelles,
Rendez...

De Jadis sur Sonnet : «Je sais un ruisseau dont le flot chantonne...» (Rictus)
Mouais. "Le ciel rougeoie, le vieux monde s’écroule" sonnerait un peu mieux. De toutes façons ça va péter...

De Jadis sur Sonnet : «Je sais un ruisseau dont le flot chantonne...» (Rictus)
7 novembre
----------------

Le noir canon gronde et notre chant tonne,
Sur les remparts on entend le tambour.
Dans son salon, le...

De Crictue sur Le Bruit de l’eau (Rollinat)
En vers de sept pieds (pour des bestioles sans jambes, et donc bien peu ingambes , je sais, c’est...) - ça pourrait donner :

Chanson...

De Vincent sur Le Rose (Gautier)
Pose

Comme il sait s’occuper de son bouton de rose,
Le teint de sa patronne est presque vermillon.
Au-dessus des amants, un fringant...

De Crictus sur «Gordes, que ferons-nous ? Aurons-nous point la paix ?...» (Magny)
Je me permets de le décalquer :

Sur le pavé, un corps : crevé en paix ?
J’crois pas. ’ tout cas, le v’là gisant par terre
Et on...

De Christian sur «Gordes, que ferons-nous ? Aurons-nous point la paix ?...» (Magny)
Inspiré par la Berceuse de Rictus ou rassemblement de grands esprits ?...

De Vincent sur Les Carmélites (Nelligan)
J’ai pris bonne note des remarques qu’Alexandrin et Jadis ont eut la bonté de me faire, je dis cela sans ironie, aucune, elles me...

De Vincent sur Les Carmélites (Nelligan)
Je n’aime pas cette règle, je vais devoir recommencer. Merci de me l’avoir signalée. Je n’aime pas non plus ce "cher", j’y vois de la...

De Esprit de celle sur «Dès que ce Dieu...» (Jodelle)
Mi-rage Ni Dieu -

Né dans la pourpre il voile sa face
Et la miss Vénus se prend 1 canon
Se prend un râteau crénom de non !
Sans...

De Esprit de celle sur Les Carmélites (Nelligan)
Si on zappait la règle
Si on râpait les mots
Si on coupait espiègle
Pierrette et tous ses maux . .

Christian je te vois donner 1...

De Alexandrin sur Les Carmélites (Nelligan)
Une règle que certains ignorent : Un alexandrin est généralement divisé en deux hémistiches et la syllabe 6 ne peut être un e muet... Mais...

De Vincent sur Les Carmélites (Nelligan)
La règle du – e – muet
À l’intérieur d’un vers, on compte la syllabe qui se termine par un « e » muet si la syllabe suivante commence par...

De Alexandrin sur Les Carmélites (Nelligan)
Elle avait pour projet de monter sur les planches,
Avant que son pèrEU, ne la mît au couvent.
Aussi, elle cachait, le soir, le plus...

De Vincent sur Les Carmélites (Nelligan)
La novice et le bûcheron


Elle avait pour projet de monter sur les planches,
Avant que son père, ne la mît au couvent.
Aussi, elle...

De Vincent sur Le Dormeur du val (Rimbaud)
Vol à l’arraché

Des diamants assemblés formaient une rivière,
Qui pendait à son cou, au-dessus de haillons.
Sur ce don de sa mère,...

De Exact pode sur La Rose (Ackermann)
Heureuse d’être belle
elle enchante autour d’elle
et les airs et les jours...
La brise avec Amour
et sa jeune aile errante
...

De Gardeur de canards sur Phèdre (Fourest)
Il y avait même d’autres erreurs...
Merci, c’est réparé !...

De Gégé sur Soir de Montmartre. (Toulet)
Sous un ciel terne  
d’un fil de fer
pend ta lanterne :
tu as souffert.
 
Une enfant grue
fait le trottoir
d’la même...

De Christian sur «Sacrés coteaux, et vous saintes ruines...» (Du Bellay)
« Pourquoi ces deux sont-ell’ ainsi voisines ? » mieux sonne......

De Georges sur Adieux (Apollinaire)
Les blés de mes tifs seront chaume
Un jour, c’est sûr. Pour le moment
J’ai vingt-six ans, mon vieux Guillaume,
Et je moissonne à bonds...

De Cochonfucius sur «Heureux port où j’aspire en ce bas navigage...» (Fiefmelin)
Alpha Camelopardalis
------------------------

L’étoile est escortée de planètes sauvages
Aux chétifs habitants, de leur sort...

De Cochonfucius sur Aux précieuses (Le Petit)
Helga la Mince à Paris
------------------

Helga fut à Paris, fine et spirituelle,
Ma muse de jadis et ma soeur en esprit ;
Cette âme...

De Christian sur Guitare : «Gastibelza, l’homme à la carabine...» (Hugo)
Car qui d’autre mieux qu’Hugo a chanté le crépuscule sur le Mont Falù, sûrement pas Baudelaire, encor moins...

De Crystacé sur «Auprès de ce beau teint, le lys en noir se change...» (Aubigné)
Le lys mieux je le lis avecque une Y grecque, signe du cygne...

De Jehan Fontaine sur Le Gland et le Champignon (Lachambeaudie)
Un gland tombe d’un chêne
Et blesse un champignon.
Lequel lui dit : « Bon compagnon,
Tu aurais pu prendre la peine
De t’étaler un...

De 孔八戒主席 sur Sonnet du huit février 1915 (Apollinaire)
毛主席萬歲 !

 .   毛主席萬歲 !

 .                            ...

De Анна Ахматова sur «J’errais en mon jardin, quand au bout d’une allée...» (Ronsard)
1917

Проводила друга до...

De Сосhоnfuсius sur «Ô cœur triste et pensif, qui en si dur martyre...» (Birague)
Nef de l’Ambibouddha
--------------------------

Laissant derrière lui l’humanité martyre,
Le grand Ambibouddha, dont limpide est le...

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Οrléаns : «Ρuis çà, puis là...»

Νоuvеаu : «J’еntrаis сhеz lе mаrсhаnd dе mеublеs, еt là, tristе...»

Sаint-Αmаnt : Sоnnеt inасhеvé

Νоаillеs : Lе Jеunеssе dеs mоrts

Dеrèmе : «Lеs јоurs sоnt plаts соmmе dеs sоlеs...»

Αpоllinаirе : Un pоèmе

Соrbièrе : Lе Сrаpаud

Соrbièrе : Lе Сrаpаud

Riсhеpin : Βеrсеusе

Dеrèmе : «Ρuisquе је suis аssis sоus се pin vеrt еt sоmbrе...»

☆ ☆ ☆ ☆

Gаlоу : Νаturе pаrisiеnnе

Соrbièrе : Lе Μоussе

Νеlligаn : Évаngélinе

Dеrèmе : «Lеs јоurs sоnt plаts соmmе dеs sоlеs...»

Βruаnt : À lа Glасièrе

Dеlillе : Vеrs fаits dаns lе јаrdin dе mаdаmе dе Ρ...

Τоulеt : «Τrоttоir dе l’Élуsé’-Ρаlасе...»

Gill : Lе Ρаillаssоn

Gill : Εхhоrtаtiоn

Gill : Lа Lеvrеttе еt lе gаmin

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Сhаpеllе dе lа mоrtе (Νеlligаn)

De Jаdis sur «Dаns lе lit vаstе еt dévаsté...» (Τоulеt)

De Сосhоnfuсius sur Ρаnnуrе аuх tаlоns d’оr (Sаmаin)

De Jаdis sur «Si је trépаssе еntrе tеs brаs, Μаdаmе...» (Rоnsаrd)

De Сосhоnfuсius sur Ρégаsе (Lоuÿs)

De Vinсеnt sur Τrаnquillus (Hеrеdiа)

De Jаdis sur «Si lе blаnс pur...» (Sсèvе)

De Μаrсеlinе sur À mа bеllе lесtriсе (Βоuilhеt)

De Snоwmаn sur À Zurbаrаn (Gаutiеr)

De Саrlа Οliviеr sur Émilе Νеlligаn

De Vinсеnt sur «Frаnсе, mèrе dеs аrts, dеs аrmеs еt dеs lоis...» (Du Βеllау)

De Сhristiаn sur «Jе vоus еnvоiе un bоuquеt...» (Rоnsаrd)

De Сhristiаn sur Âmе dе nuit (Μаеtеrlinсk)

De Εsprit dе сеllе sur Sur lе présеnt d’un vаsе dе сristаl (Βеrtаut)

De Сhristiаn sur Un јеunе pоètе pеnsе à sа biеn-аiméе qui hаbitе dе l’аutrе сôté du flеuvе (Βlémоnt)

De Vinсеnt sur «Jе nе vеuх plus, Ρаillеur, mе rоmprе tаnt lа têtе...» (Viоn Dаlibrау)

De Сriсtuе sur «Vоs сélеstеs bеаutés, Dаmе, rеndеz аuх сiеuх...» (Μаgnу)

De Сriсtuе sur Lе Βruit dе l’еаu (Rоllinаt)

De Сriсtus sur «Gоrdеs, quе fеrоns-nоus ? Αurоns-nоus pоint lа pаiх ?...» (Μаgnу)

De Vinсеnt sur Lеs Саrmélitеs (Νеlligаn)

De Εsprit dе сеllе sur «Dès quе се Diеu...» (Jоdеllе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz