Commentaires récents

(Flux RSS)

De Cochonfucius sur «Je vis ma Nymphe entre cent damoiselles...» (Ronsard)
Éléphant de Jaïpur
----------------

(refait en décasyllabes)

------------

Majestueux dans la ville éternelle,
Il suit la rue...

De Cochonfucius sur «Je vis ma Nymphe entre cent damoiselles...» (Ronsard)
Éléphant de Jaïpur
----------------

Toujours majestueux dans la ville éternelle,
Il parcourt l’avenue qu’ornent mille flambeaux ;
Un...

De Cochonfucius sur «Ce miroir où chacun contemple sa figure...» (Malleville)
Pentaquark du miroir
--------------------------

Le pentaquark d’azur ici se transfigure,
Ne sachant s’il existe ou s’il est inventé...

De Curare- sur «Fuis le jour, demeure caché...» (Maynard)
“Je sens que je suis libre mais je sais que je ne le suis pas.”
Emil Michel Cioran / De l’inconvénient d’être né


Monsieur Trou . ....

De Cochonfucius sur «Fuis le jour, demeure caché...» (Maynard)
Sagesse du goupil de pourpre
-----------------------

Le goupil demeure caché
Même si quelques souris dansent ;
Il se repose, il rêve,...

De Cochonfucius sur Sur la résurrection de Notre Seigneur (Godeau)
Trois lunes de pourpre
------------------------

deuxième quatrain, « ils ne sont pas faits »...

De Cochonfucius sur «Épouvantable Nuit, qui tes cheveux noircis...» (Desportes)
Planète Triskell
-----------

La planète survit près d’un soleil noirci ;
On y voit des déserts et des zones humides,
Des primates...

De Cochonfucius sur Sur la résurrection de Notre Seigneur (Godeau)
Trois lunes de pourpre
------------------------

Trois lunes dans les cieux, trois augustes flambeaux
Éclairent le verger aux odeurs de...

De Cochonfucius sur À Alf. T. : «Qu’il est doux d’être au monde, et quel bien que la vie !...» (Musset)
Portail hermétique
----------------------

Non, je n’ai pas les clés du portail de ma vie.
Je vois se succéder les hivers, les...

De Cochonfucius sur Pour Mademoiselle du Maine (Lingendes)
Chasse au trésor
-----------

Trésor jadis perdu, peut-être par un dieu,
Mais il est enterré dans un lieu que j’ignore ;
Où sont les...

De Cochonfucius sur «Puisqu’ainsi sont mes dures destinées...» (La Boétie)
Tiennot voit des fleurs
-----------------------

Tiennot, plaignant sa pauvre destinée,
Erre au jardin où fleurit le souci,
Et la...

De Cochonfucius sur Récompense (Rodenbach)
Trois plumes d’azur
---------------------

C’est la plume d’antan, plus douce qu’une femme,
Qui me tint compagnie pendant les soirs...

De Cochonfucius sur Paysage (Mérat)
Moine de pourpre
------------------

C’est un moine esseulé qui priait vaguement
Au fond de sa cellule étroite et bien fermée,
Et...

De Cochonfucius sur «Madame, vous avez jeunesse avec beauté...» (Sainte-Beuve)
Au jardin potager
--------------

Cette année, les jardins sont de toute beauté
Quand on aime une friche et qu’on se croit...

De Oupavia sur Sonnet d’automne (Beaulieu)
’’L’essentiel est invisible avec les yeux ’’  Antoine de Saint-Exupéry

Le petit prince et le loup

Le p’tit prince joua un peu avec...

De Cochonfucius sur Sonnet d’automne (Beaulieu)
Conversation sans importance
-----------------------

C’est un loup qui plaisante avec le renard gris ;
La canicule est loin, leur...

De Cochonfucius sur Érinnys (Ménard)
Voyage illusoire
-------------------

Maître Coq entreprit un voyage fictif ;
Sachez qu’en pareil cas, modeste est la dépense,
Il...

De Cochonfucius sur Sur l’Évangile de l’Annonciation (Selve)
Romulursus et Remursus
---------------------------------

Ces deux grands ours d’azur se partagent ces lieux ;
Ils boivent du bon vin...

De Curare- sur Devant le feu (Nelligan)
’’Car le sens de la drague, il l’avait dans le sang." jbb

Au banquet de ma vie -  

J’ai rêvé du chercheur pour arracher au...

De Cochonfucius sur «Il faut laisser maisons...» (Ronsard)
Baalromulus et Remusbaal
------------------------

Les serpents ennemis se tiennent au jardin,
Et malgré leur noirceur, ils sont nobles...

De Cochonfucius sur Devant le feu (Nelligan)
Hexapode de sinople
----------------------

Cet hexapode vert au monde se dérobe ;
Il n’a plus trop de ventre, il n’est plus trop...

De Cochonfucius sur À un Juvénal de lait (Corbière)
Pêcheur-Charpentier
-------------------

De la petite barque, il a sculpté les rames  ;
Il  enseigna l’amour aux hommes et aux...

De Solaire sur Sur le Balcon (Verlaine)
’’Les derniers invités tiennent de vains propos.’’

Ô le véritable ennui dont il parlait dans ’’Femmes’’ . .
avec des éclairs de...

De Cochonfucius sur Sur le Balcon (Verlaine)
Une main de sinople
----------------------

Cette main ne veut pas saisir une hirondelle,
Mais bien des grains de blé, délectables et...

De Cochonfucius sur À des cimetières (Tristan L'Hermite)
Limonadier magique
-------------------------

C’est le limonadier, une machine lente
Qui te pourra sauver de mainte adversité...

De Cochonfucius sur «J’ai entassé moi-même tout le bois...» (Du Bellay)
Rouge fleur des bois
----------------------

La rouge fleur a surgi dans le bois,
Ne croyant pas qu’elle soit immortelle,
Et déployé...

De Cochonfucius sur «Comme un vieil combattant, qui ne veut plus s’armer...» (Ronsard)
Plume vieillissante
------------------------

De ce bel instrument, suis-je toujours armé ?
Ne puis-je l’oublier en ma pâle...

De Cochonfucius sur L’Éclatante victoire de Sarrebruck (Rimbaud)
Cet arbre se croit un phénix
-----------------

Deuxième vers, « ce matin »....

De Cochonfucius sur L’Éclatante victoire de Sarrebruck (Rimbaud)
Cet arbre se croit un phénix
-----------------

L’arbre-phénix est prêt pour son apothéose
Et son dernier oiseau ce marin s’en...

De Cochonfucius sur «Souvent nous faisons tort nous-même’ à notre ouvrage...» (Du Bellay)
Jardin et terrain  vague
----------

« D’ailleurs »...

De Cochonfucius sur «Souvent nous faisons tort nous-même’ à notre ouvrage...» (Du Bellay)
Jardin et terrain  vague
----------

La fleur, une surprise et non pas un ouvrage ;
Quand on a ce qu’on aime, on ne voudrait pas...

De La Musérante sur «Quel embarras à cette porte !...» (Vion Dalibray)
Toile dans les étoiles

L’Enfer humain m’ouvre la porte
De lendemains réinventés
Oui mais sans toi tout est hanté
Et mes effets de...

De Curare- sur «Quel embarras à cette porte !...» (Vion Dalibray)
’’Chacun épris d’enfermement . . ’’ ...

De Cochonfucius sur «Quel embarras à cette porte !...» (Vion Dalibray)
Monstre contourné
----------------------

D’inframonde il franchit les portes,
Car il sait bien les traverser,
Les ouvrant sans les...

De Cochonfucius sur Le Lais (Villon)

Que les loups se vivent de vent
----------

Dans une plaine, un loup se déplace à grands pas,
Déplorant que le temps ne soit plus à...

De Cochonfucius sur Sur le Soleil (Drelincourt)
Lion de sinople
--------------------

C’est le lion de sinople, errant au long des jours
En quête de gibier dans la chaude lumière...

De Crapaudine sur «Ô critique du jour, chère mouche bovine...» (Musset)
Ainsi au 19 ème siècle,
on s’essayait déjà à l’humour (noir certes)
en marchant sur le fil de la prosodie sévère du sonnet  . . ....

De La Musérante sur «Voici le rendez-vous des Enfants sans souci...» (Saint-Amant)
C’est plus simple parfois de se rendre . . imbuvable !

Il se baptise -Amour- né de larmes d’ennui  
D’1 funeste destin si l’or est son...

De Curare- sur Sonnet pour un Tableau sans légende (Louvigné du Dézert)
’’L’amour c’est quoi ? ça se mange ? " Curare-

Et quand l’amour . .

Et quand l’amour furtif s’est enfui effrayé
Qu’en silence éternel né...

De La Musérante sur «Lösch mir die Augen aus...» (Rilke)
"Parfois la conversation s’éteint comme une lampe. On remonte la mèche. Quelques idées jettent encore quelque éclat, mais il n’y a...

De Vincent sur La Noce à Gonesse (Fort)
Mgr Dupanloup prie pour son salut


Dressé dans sa chaire, l’évêque d’Orléans
Distille ses conseils aux ouailles du diocèse,
Il leur...

De Toto28 sur Bibliothèques (Autran)
J’ai pénétré dans le royaume
Pestifié de l’esprit humain ;
J’y ai vu les livres, fantômes
Emmaillotés de parchemin.

N’ayez crainte,...

De Toto28 sur Sonnet : «Se voir le plus possible et s’aimer seulement...» (Musset)
Ment
songe,
nous ronge
à tout moment ;

Qu’on y plonge,
au lieu d’un songe,
librement,
son amant.

Suprême
souci :
aimer...

De La Musérante sur «Je vis ma Nymphe entre cent damoiselles...» (Ronsard)
- Papillon de mai,
Qu’aimes-tu dans mon jardin ?
-- Moi, dit-il, rêver. ______Io Kanaan 25/05/2016

Papillon -

Puisque tu vis tes...

De Curare- sur «Je vis ma Nymphe entre cent damoiselles...» (Ronsard)
Insoumise au sermon à la fuite incurable
J’ai toujours assumé au bon sens mes instincts
D’ailleurs primesautière aux songes indistincts...

De Cyprès de toi sur «Je vis ma Nymphe entre cent damoiselles...» (Ronsard)
’’Le manque n’est rien d’autre
qu’une overdose de vide.’’__ F. Beigbeder  



Le buveur de lumière a volé en éclats
Ma déprime de...

De Azuré de la faucille sur Contre la jalousie (Urfé)
“Papillon, ce billet doux plié cherche une adresse de fleur.”
Jules Renard -

Le jour d’après -

Ce dieu des papillons il batifole...

De La Musérante sur «Soit que je sois haï de toi, ma Pasithée...» (Ronsard)
Jamais il ne parle
En son nom le Saint poète
Tragique est son sort -

https://www.youtube.com/watch?v=SZQzW_QfPew...

De Vincent sur Les Bienfaits de la nuit (Rollinat)
Contre la faucheuse nul ne sera vainqueur,
On ne peut qu’espérer que notre vie s’allonge,
Dans cette réflexion tout être humains se...

De Vincent sur Les Bienfaits de la nuit (Rollinat)
Décrocher la lune

Contre la faucheuse nul ne sera vainqueur,
On ne peut qu’espérer que notre vie s’allonge,
Dans cette réflexion tout...

De Sixte sur «D’un outrageux combat...» (Aubigné)

Il y a dans chaque cœur un coin de solitude

où personne peut atteindre___Albert Camus



Etranger dans 1 autre décor

Je vais...

De Vincent sur «D’un outrageux combat...» (Aubigné)
Le migrant

Il quitta son pays, non pas par désamour,
Ce fut pour cet homme douloureux de le faire,
Mais il à tenu bon, malgré les...

De lacote sur «Je sais bien qu’on dira que je suis téméraire...» (Birague)
Michel Jaouen,

C’était un religieux à l’esprit téméraire
Pour secourir les hommes au passé agité,
Faisant de la drogue leur seule...

De mdrlol sur Les Lépreux (Bertrand)
elle est où la l.a....

De Vincent sur Parsifal (Verlaine)
Sur le chemin de Compostelle,

Parce qu’envers lui-même, il n’était pas gentil,
Le chemin de Saint Jacques, solitaire, il arpente,
À...

De Vincent sur «Madame, si tu veux me prêter ton oreille...» (Birague)
Noir et blanc

Je n’ai pas toujours fait, dans ma vie, des merveilles,
Je ne suis fier de moi qu’à peine à moitié,
Je m’accorde quand...

De K’ouen-louen sur «Madame, si tu veux me prêter ton oreille...» (Birague)
Le jeu de la marelle
va de la Terre jusqu’au ciel . .
https://www.youtube.com/watch?v=sI4pv-EMv3U&list=RDsI4pv-EMv3U&t=23...

De La pianiste sur Almanach (Cros)
http://www.verdon-info.net/2015/12/la-page-poesie-d-odile-almanach.html#ob-comment-ob-comment-92540415
...

De Vincent sur «Ce n’est pas de mon gré, Carle, que ma navire...» (Du Bellay)
Don Juan des mers

L’homme n’est pas du genre à quitter le navire
À la moindre avarie, or s’il est vertueux
En tant que commandant, son...

De Jeanne-d’Arc sur «Ce que j’aime au printemps, je te veux dire Même...» (Magny)
Celui-là de poème il se chuchote ...’’Le secret’’

C’est juste une impression ; une toile oppressante
un décor trop obscur d’allure...

De vincent sur «Un peu devant que l’aube amenât la journée...» (Godard)
La révolte


Bien avant que l’aube n’annonce la journée,
Elle quitte la maison en le laissant dormant.
Dans la ville déserte, elle...

De Vincent sur «Sommeil, dont les destins ont enrichi le monde...» (Durand)
Des étoiles dans les yeux

L’enfant est à deux doigts d’atteindre l’autre monde,
Enfin c’est ce qu’il veut, assez il a souffert,
Ses...

De Vincent sur «Sommeil, dont les destins ont enrichi le monde...» (Durand)
À sa naissance il planait à 15000 et même un peu plus Étienne Durand !...

De Vincent sur Les Épiceries (Muselli)
Don’t give up


Elle aurait pu avoir des milliers d’aventures,
Car son coeur était comme un douillet reposoir
Pour les clients du bar,...

De La licorne enragée sur «Un peu devant que l’aube amenât la journée...» (Godard)
/Ceux qui sont tellement bons qu’on leur voit le cœur brodé sur le tricot, etc. JEAN-LOUIS KUFFER·LUNDI 30 AVRIL...

De Vincent sur Le Vœu suprême (Leconte de Lisle)
Frères d’eternité

A soutenu celui que la poésie pleure,
En matière d’artiste, il n’était pas ces leurres
Que sont les Performer, leur...

De Pierrot sur «Ses purs ongles très haut dédiant leur onyx...» (Mallarmé)
Sur son vélocipède aussi noir que l’onyx

et que sa dynamo rendait lampadophore,

il revenait de Nante, impayable...

De La Musérante sur Sonnet : «Ha ! ne me blâme plus, mais blâme mon destin...» (Vivien)
https://books.google.fr/books?id=o5js0WwuRksC&pg=PA5606&lpg=PA5606&dq=sonnet+cxi+de+shakespeare+en+francais&source=bl&ots=HlK7T0Fln1&sig=A7-...

De Vincent sur De profundis clamavi (Baudelaire)
L’amour est enfant de bohème


C’est le même problème à chaque fois qu’il aime,
Il couvre de cadeaux (des bijoux, des robes et
Des...

De Florbela Espanca sur «Ô muse incorrigible, où faut-il que tu ailles !...» (Rollinat)
Amar!

Eu quero amar, amar perdidamente!
Amar só por amar: aqui...além...
Mais este e aquele, o outro e toda a gente....
Amar! Amar! E...

De Nathalie sur «Ô muse incorrigible, où faut-il que tu ailles !...» (Rollinat)
Au 1er des quatrains il fallait lire ’’profilage’’   ...

De Nathalie sur «Ô muse incorrigible, où faut-il que tu ailles !...» (Rollinat)
“Nulle différence entre l’être et le non-être, si on les appréhende avec une égale intensité” Cioran

Amour

’’Je n’ai jamais croisé...

De synchronicité sur Le Roi Renaud (***)
Que j’entendis tes doigts courir sur le clavier ...

De Fauvette sur Le Roi Renaud (***)



"Jamais je n’oublierai les cloches de l’église " ...

De Fauvette sur «Sur le bord d’un beau fleuve Amour avait tendu...» (Magny)
„Was ist dein Schmerz, du armer Mann,
so bleich zu sein und so gering,
wo im verdorrten Schilf am See
kein Vogel singt?“

„Ich traf...

De La Musérante sur Les Asperges (Rollinat)
’Le roi qui trop aimait son savoir sans saveur’’...

De Allis sur Épitaphe (Nouveau)
For my fallen Angel

Où es-tu maintenant mon détourné amour ?
Où t’en es-tu allée irrésistible amour ?
Je ne pense qu’à toi et je me...

De Bonjour tristesse sur Tu t’en iras les pieds devant (Boukay)
La muse pour cette action verbale
Hésite entre un gilet pare-balle
Ou bien ranger sa plume d’acier
Duel de mots sur pierre tombale __ ...

De Nadia sur Encore cet astre (Laforgue)
J’avais oublié le lien d’inspiration :  
http://www.actuabd.com/Lewis-Trondheim-et-L-Association-redonnent-vie-a-Lapinot-et-se-mettent-au-4...

De Vincent sur Sonnet à mon ami R... (Arvers)
Brigitte,

Depuis qu’elle a trouvé son homme de ménage,
Qui sait parfaitement son plumeau agiter,
La veuve a délaissé tous ces...

De Vincent sur Les Étoiles bleues (Rollinat)
Le blues du cosmonaute


Une fois en orbite, les hôtes d’une sonde
Contemplent la terre des larmes dans les yeux,
Tous les deux...

De Vincent sur La grosse dame chante... (Pellerin)
Le blues du pianiste

Dans le salon rouge trône un piano Pleyel,
Derrière le clavier on entend le murmure
D’un homme cardiaque qui fait...

De Vincent sur «Tant que mes yeux pourront larmes épandre...» (Labé)
Sur son passé nazi, il ne veut se répandre,
Nombreux sont ses actes qui sont à regretter.
Il souhaitait capturer qui avait résisté,
Puis...

De Vincent sur «Tant que mes yeux pourront larmes épandre...» (Labé)
Libre pour toujours



Sur son passé nazi, il ne veut se répandre,
Nombreux sont ses actes qui sont à regretter.
Il souhaitait...

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Rоdеnbасh : Сhаrmеs du pаssé

Αutrаn : À un dédаignеuх

Αutrаn : Un début

Dаlizе : Βаllаdе à tibiаs rоmpus

Sаint-Αmаnt : «Εntrеr dаns lе bоrdеl...»

Βаudеlаirе : Lа Μоrt dеs Ρаuvrеs

Vаuсаirе : Νоtrе divin mоdèlе

Μérаt : Ρауsаgе

Αpоllinаirе : «Lа nudité dеs flеurs с’еst lеur оdеur сhаrnеllе...»

Lа Villе dе Μirmоnt : Lеs Dеmоisеllеs d’аutrеfоis

☆ ☆ ☆ ☆

Αutrаn : Lа Rimе riсhе

Lоuÿs : Rоsеs dаns lа nuit

Μussеt : «Ô сritiquе du јоur, сhèrе mоuсhе bоvinе...»

Dеrèmе : «Μоn Diеu, mаdаmе, il fаut nоus соnsоlеr...»

Соuсhоud : «D’unе mаin еllе bаt lе lingе...»

Jоuу : Lа “Vеuvе”

Сhаmbriеr : Lеs Ιgnоrés

Βérаngеr : Lеs Quаtrе Âgеs histоriquеs

Du Βеllау : «Jе n’éсris pоint d’аmоur, n’étаnt pоint аmоurеuх...»

Léоnаrd : Lеs Rеgrеts

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Jе vis mа Νуmphе еntrе сеnt dаmоisеllеs...» (Rоnsаrd)

De Сосhоnfuсius sur «Се mirоir оù сhасun соntеmplе sа figurе...» (Μаllеvillе)

De Сurаrе- sur «Fuis lе јоur, dеmеurе сасhé...» (Μауnаrd)

De Сосhоnfuсius sur Sur lа résurrесtiоn dе Νоtrе Sеignеur (Gоdеаu)

De Οupаviа sur Sоnnеt d’аutоmnе (Βеаuliеu)

De Сurаrе- sur Dеvаnt lе fеu (Νеlligаn)

De Sоlаirе sur Sur lе Βаlсоn (Vеrlаinе)

De Lа Μusérаntе sur «Quеl еmbаrrаs à сеttе pоrtе !...» (Viоn Dаlibrау)

De Сrаpаudinе sur «Ô сritiquе du јоur, сhèrе mоuсhе bоvinе...» (Μussеt)

De Vinсеnt sur Lа Νосе à Gоnеssе (Fоrt)

De Frаnçоis Соppéе sur Lе Соup dе mаrtеаu (Соurtеlinе)

De Gеоrgеs Соurtеlinе sur Lе Соup dе tаmpоn (Соppéе)

De Τоtо28 sur Βibliоthèquеs (Αutrаn)

De Τоtо28 sur Sоnnеt : «Sе vоir lе plus pоssiblе еt s’аimеr sеulеmеnt...» (Μussеt)

De Vinсеnt sur Lеs Βiеnfаits dе lа nuit (Rоllinаt)

De Siхtе sur «D’un оutrаgеuх соmbаt...» (Αubigné)

De lасоtе sur «Jе sаis biеn qu’оn dirа quе је suis témérаirе...» (Βirаguе)

De mdrlоl sur Lеs Léprеuх (Βеrtrаnd)

De Vinсеnt sur Ρаrsifаl (Vеrlаinе)

De vinсеnt sur «Un pеu dеvаnt quе l’аubе аmеnât lа јоurnéе...» (Gоdаrd)

De Ρiеrrоt sur «Sеs purs оnglеs très hаut dédiаnt lеur оnух...» (Μаllаrmé)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz