Commentaires récents

(Flux RSS)

De Jadis sur Caügt (Jammes)

Il avait l’œil luisant, mais l’œil était de verre.
Comme il se promenait un jour au cimetière,
Son œil choit. Et tandis que le...

De Cochonfucius sur Sonnet madrigal (Cros)
La main du chevalier
-------------------

Cette main qui portait une branche fleurie
S’empare d’une épée, ce n’est guère prudent...

De Esprit de celle sur «Le son du cor s’afflige vers les bois...» (Verlaine)
Ton sonnet est sublime. ...

De Jadis sur «L’eau houleuse du port est sans mirage aucun...» (Rodenbach)

J’ai laissé retomber mon pénible bouquin
Qui parlait d’Albert II, ou bien de Charles Quint –
Quelle purge, bon dieu, j’ai frôlé...

De Jadis sur «Je ne sais pourquoi...» (Verlaine)

       Je ne sais comment
       Mon esprit baroque
Sur le sable lourd et moite s’abat comme un phoque.
       Mes circuits...

De Cochonfucius sur «Le son du cor s’afflige vers les bois...» (Verlaine)
Ceci est mon cor
---------------

En Aquitaine, à l’ombre des grands bois,
Résonne au soir une note orpheline ;
Elle s’élève et...

De Jadis sur Petit air, II : «Indomptablement a dû...» (Mallarmé)

Petit m...eux
-----------------

Vraiment, il n’aurait pas dû,
Par excès de confiance,
Chercher ses bédés perdues
Tout au long de...

De Cochonfucius sur La Mort de l’Aigle (Heredia)
Aigle-charpentier
-----------------

Il connaît le cosmos et ses lois éternelles,
La terre, l’eau, la flamme et la douceur de l’air...

De Jadis sur Le Baby (Rollinat)

Insupportable et vorace,
Il suçait des raviolis :
Ah le petit dégueulasse.

Comme un porc qui se prélasse,
Il passait des jours au...

De Cochonfucius sur «La nef qui longuement a voyagé, Dillier...» (Du Bellay)
Nef des moines cénobites
----------------------

Cette nef est chargée de moines cordeliers
Qui franchissent la mer, tels de nobles...

De Jadis sur «Ci-gît qui toujours babilla...» (Voltaire)

Ci-gît, parmi les bégonias,
Sous cette dalle de porphyre,
Un que Jupiter envoya
Sur la Terre exercer sa lyre.
Longtemps, obscur, il...

De Cochonfucius sur Désespérément (Coppée)
L’amphore de Diogène
-------------------

Acceptant tour à tour la joie et la douleur,
Le sage en un logis plutôt précaire habite...

De Jadis sur «La porte du jardin donne sur la ruelle...» (Derème)
N.B. Bon d’accord, "délice" est généralement féminin au pluriel, mais comme "steppe" serait plutôt féminin aussi, même au singulier, je...

De Jadis sur «La porte du jardin donne sur la ruelle...» (Derème)

Un soir d’automne, ayant assuré mes bretelles,
J’avais, par le moyen d’une opportune échelle,
De la rogue caserne escaladé le...

De Jadis sur Histoire (lamentable et véridique) d’un poète subjectif et inédit (Fourest)
Jusqu’à l’écœurement
------------------------------

Mon cœur par ci, parle à mon cœur
Mon cœur malade et pas chiqueur.
Mon cœur...

De Cochonfucius sur Melancholia (Gautier)
Fleur de Saint Denis
-------------

Cette fleur a poussé près de la basilique
Au jardin de l’évêque au pied des nobles tours...

De Cochonfucius sur Circé (Ménard)
Cardioptère
------------

Je vois voler un coeur vibrant comme une lyre
Et si tendre avec moi que ça me fait sourire ;
Car il croit...

De Jadis sur Britannicus. Acte II, Scène 2 (Racine)
                       Alourdi d’un dîner copieux,
Je quittai ce jour-là ton studio de banlieue ;
Et, ayant prudemment évité les...

De Jadis sur «Admire des glaïeuls...» (Toulet)
Je ris, ô botaniste ignorant et obtus,
Car tu ne connais rien aux secrets de la flore.
Tu confonds baobab avecque sycomore,
C’est pas un...

De Cochonfucius sur Féminin singulier (Corbière)
Saint Romuald
----------

C’est un bélier divin, ce n’est pas un jocrisse,
Il vit dans un alpage au magique décor ;
Plusieurs petits...

De Jadis sur Les Lèvres closes — Vu à Rome (Rimbaud)
Mieux vaut parfois se taire
------------------------------------

Je le disais à Augustine :
Vaut mieux être végétarien
Que d’attraper...

De Cochonfucius sur «Ô Père dont jadis les mains industrieuses...» (La Ceppède)
Le Seigneur d’Alpha Pavonis
---------------

Sur Alpha Pavonis la vie est lumineuse,
On y observe un Troll qui s’y connaît en fruits...

De Cochonfucius sur Méditation (O'Neddy)
Planète Mille Plateaux
-------------

Sur les vastes plateaux sont de blanches coupoles,
Elles sont l’ornement d’antiques nécropoles...

De Jadis sur «Pleurant amèrement mon douloureux servage...» (Roches)
Oups ! "défloration", pas "défloraison".
En revanche, le vers 4 est correct (what did you expect...

De Cochonfucius sur Sonnet à Sir Bob (Corbière)
Chien  sans collier
---------------

Ce chien ne reconnaît ni maître ni maîtresse,
Il pourrait obéir mais ça ne lui dit rien ;...

De Jadis sur «Pleurant amèrement mon douloureux servage...» (Roches)

Pleurant amèrement mon défunt pucelage
Et ma défloraison, malencontreux souci,
Je revois se dresser devant mes yeux transis
Du fier...

De Curare- sur «Je ne sais comment je dure...» (Pizan)
https://www.facebook.com/178267889646045/photos/a.209905753148925/560736221399208/?type=3&av=178267889646045&eav=AfYlfEfl6xHfubmIYkplwk_EhpZ...

De Jadis sur «Je ne sais comment je dure...» (Pizan)

Quand je dormais à la dure
Sur les bords de l’Anadyr (1) –
Fichtre, vous aurez beau dire,
Ça, c’était de l’aventure !
La lune...

De Cochonfucius sur Psaume CXXI (Baïf)
Semeur de rimes
----------

Ne possédant point l’art de gravir une cime,
Il suit tout simplement le chemin qui descend ;
Il écoute...

De Cochonfucius sur «Le plus mélancoliqu’ quelquefois se recrée...» (Roches)
Saint Hippographe
------------

Ce saint de l’écriture affiche sa maîtrise,
Lui qui est rigoureux, mais sans sévérité ;
À peine...

De Cochonfucius sur «Chef, école des arts, le séjour de science...» (Ronsard)
Arbre de la bienheureuse ignorance
-------------------------

Adam de ce bel arbre apprenait le silence,
Et le scribe nous dit qu’il...

De Jadis sur L’Omnibus automobile (Hyspa)

Pardon, puis-je monter, monsieur le conducteur ?
Complet ! fut la réponse insultante et narquoise.
Mais pourquoi donc ces sacs en lieu...

De Cochonfucius sur Le Vieux Pêcheur (Rollinat)
Roi pêcheur
---------------

Le roi pêcheur marche sans bruit
Car c’est un modeste monarque ;
Vers la rivière où sont les barques
Il...

De Cochonfucius sur La Ferme (Verhaeren)
Sagesse de l’archange
----------

Cet archange du ciel est plus noble qu’un roi,
Il connaît du cosmos l’étrange architecture ;
Il sait...

De Jadis sur «Cheminant Rue aux Ours...» (Nouveau)

Au pays des ours bruns, un soir que dans la neige
(c’était au Canada, ou peut-être en Norvège)
j’errais en mes haillons frustes de...

De Cochonfucius sur Maussaderie (Cros)
Ermite subtil
---------------

Cet ermite parvient à sublimer l’amour,
Nulle amie devant lui ne doit se mettre nue ;
Il aime cependant...

De Jadis sur Le Renard et le Buste (La Fontaine)

NB. J’avais d’abord prévu de terminer le vers 7 par "et la b... au repos", mais je me suis dit que ce n’était peut-être pas correct...

De Jadis sur Le Talisman (Nelligan)
Dieu sait quelle volaille inspirait ses amours ?
...

De Jadis sur Le Renard et le Buste (La Fontaine)
Les yeux plus grands que le ventre
-----------------------------------------------

Je m’en vais vous narrer l’aventure saumâtre
Que je...

De Cochonfucius sur Hymne au Dragon couché (Segalen)
Dragon du calice
----------------

C’est un noble dragon, ce n’est pas un lézard,
Il reçoit de la viande et du vin de l’Empire ;
Assis...

De Jadis sur Soliloque du Chauve (Hyspa)
Consolation du chauve
-------------------------------

Mon Dieu, c’est vrai, je le confesse,
Mon orgueil se tient désormais
Dans ma...

De Cochonfucius sur Croquis (Cros)
Aigle de Talence
----------------

C’est l’aigle, un noble caractère,
Et j’aime l’entendre se taire ;
Il n’est pas d’oiseau plus...

De Jadis sur Les Éléphants (Hyspa)
Les éléphants
(sur l’air de l’Hymne national)


Les éléphants dans la prairie
Lèchent du chlore et des rivets
Entourés de leur p’tit’...

De Jadis sur «Nymphes, de grâce, approchez-vous...» (Maynard)
On en a (1er tercet, 3ème vers)...

De Jadis sur Sonnet sur son exil dans les landes de Castel-Jaloux (Viau)

A moi, De Viau, deux mots ‒ dis donc, mon petit vieux,
Au fait, où te crois-tu, qu’est-ce que t’imagines ?
Nos hivers sont trop...

De Jadis sur «Nymphes, de grâce, approchez-vous...» (Maynard)

De bonne volonté, j’ignore
Si l’aphorisme est bien pensé,
Et ne veux point me prononcer
Sur ce bilan que tu déplores ;

Toutefois,...

De Cochonfucius sur Le Bonheur de ce monde (Plantin)
Sagesse du dinosaure
--------------------

Le dinosaure a dit : «Mon époque fut belle,
Sans ces bruyants engins qui sont...

De Cochonfucius sur «Nature ornant la dame qui devait...» (Ronsard)
Saint Martin Pêcheur
--------------

Qui aurait cru, Martin, que tu devais
Te transformer de manière aussi belle
Et devenir cet oiseau...

De Cochonfucius sur «Tant que l’oiseau de Jupiter vola...» (Du Bellay)
L’art de planer
----------

Ce bel oiseau paisiblement volant,
Nul ne le chasse et nul ne le menace,
Ni le faucon qui frappe avec...

De Jadis sur Réphorme de l’ortographe (Ponchon)

Un si, la mi Raoul, tuera y’alors tôt graffe
est cé raifort mateur, héleur peut deux phinaisse,
tue-la bien mais ritté, Ponchon, tonné...

De Jadis sur Le Pont (Hugo)

Fantôme blanc, abîme infini et prière,
Tandis qu’Hugo brassait tout cet imbroglio,
Le diable, en rigolant, avec ses...

De Cochonfucius sur Pannyre aux talons d’or (Samain)
Vestale de la steppe
----------------

Elle voudrait passer par le miroir d’Alice
Ou trouver un abri dans un un songe éternel...

De Cochonfucius sur «Si nos tardifs Neveux lisent ce jeune ouvrage...» (La Gessée)
Dame Tortue
------------

Dame Tortue a lu jadis de longs ouvrages,
Elle y sut dépister les plus fines erreurs ;
Elle y prit plus de...

De Cochonfucius sur «Je plante en ta faveur cet arbre de Cybèle...» (Ronsard)
Arbres de Grande Garabagne
----------------

La Grande Garabagne a des forêts fort belles,
Capables d’occulter la lumière du jour ;
Au...

De Gardeur de canards sur Phèdre (Fourest)
Il y avait même d’autres erreurs...
Merci, c’est réparé !...

De Jadis sur Pour une anatomie (Guillet)

Ecume et tsunami
------------------------

A mon retour, je vois tout grand ouvert :
Le flot mousseux de la baignoire inonde
L’étage...

De Jadis sur Phèdre (Fourest)

Toutefois...

Ça lui évita le déboire
De courir, le pauvre chéri,
Se planquer à poil dans l’armoire
A son cri de « Ciel, mon...

De Cochonfucius sur «Ô beaux yeux bruns, ô regards détournés...» (Magny)
Feuille d’inframonde
----------------

L’automne la saisit, le vent la fait tourner,
Et jusqu’à l’inframonde, elle y est descendue...

De Jadis sur Phèdre (Fourest)

Et par ailleurs, on ’conte" une fable, on ne la "compte" pas (id., ibid.)...

De Cattaneo Daniel-Pierre sur Phèdre (Fourest)
Dans le poème Phèdre de Georges Fourest, vous écrivez: "Vos discours, femelle trop mûre,
dégoûterais la Putiphar !
… "
Il me semble...

De Gégé sur Soir de Montmartre. (Toulet)
Sous un ciel terne  
d’un fil de fer
pend ta lanterne :
tu as souffert.
 
Une enfant grue
fait le trottoir
d’la même...

De Cattaneo Daniel-Pierre sur Phèdre (Fourest)
Dans le poème Phèdre de Georges Fourest, vous écrivez: "Vos discours, femelle trop mûre,
dégoûterais la Putiphar !
… "
Il me semble...

De Cochonfucius sur «Ce Monde, comme on dit, est une cage à fous...» (Fiefmelin)
Dame hésitante
------------

La Dame a deux amants, l’un sage et l’autre fou,
L’un qui pense profond et l’autre qui délire ;
Prendre...

De Cochonfucius sur «Comme jadis l’âme de l’univers...» (Du Bellay)
Piaf-Chorégraphe
------------

Son noir regard voit danser l’univers,
Ça lui inspire une pensée profonde ;
Il saute un peu, puis il...

De Malvina- sur «Que triste tombe un soir de novembre...» (Nouveau)
"..Te souviens-tu du PIRATE borgne que jadis j’incarnai ?

N’oublions pas notre MON projet

Racheter le château de mes ancêtres...

De Cochonfucius sur Sur le passage de la Mer Rouge (Drelincourt)
Saint Graphomane
-------

Cet ermite se croit le transcripteur des mondes
Et de son scriptorium n’ouvre pas les rideaux ;
Son esprit,...

De Cochonfucius sur Scène d’atelier : «Sachant qu’Elle est futile, et pour surprendre à l’aise...» (Cros)
Dieu barbare
----------

Au temple de granit, le dieu se trouve à l’aise
Où l’on entend prier du matin jusqu’au soir,
Presque aussi...

De Lemieux Serge sur «Votre rire est éclatant...» (La Ville de Mirmont)
enfin ! Je peux lire les poèmes de Jean de la Ville de Mirpont sur un site. Bravo !...

De Curare- sur «Mon âme a son secret, ma vie a son mystère...» (Arvers)
’’Mon âme a son secret, ma vie a son mystère. . ’’

Emmurée au malheur sa vie est un mystère
Né d’un amant fictif en un ennui...

De Christian sur Rêverie sur ta venue (Apollinaire)
« Nous lirons dans le même lit
Au livre de ton corps lui-même
— C’est un livre qu’au lit on lit —
Nous lirons le charmant poème
Des...

De Dicko rimeur sur «Je rêve de vers doux et d’intimes ramages...» (Samain)
psittacose
toujours...
myxomatose :
amours....

De Naguère sur «Ses purs ongles très haut dédiant leur onyx...» (Mallarmé)
À la télévision on regardait Mannix ;
Dans les champs on cueillait parfois le doryphore...
C’était la veille enfance au pays...

De Vincent sur «Ô qu’heureux est celui qui peut passer son âge...» (Du Bellay)
Le chemin de son être (en réponse à Cochonfucius)

Je ne sais où j’étais et quel était mon âge,
Lorsque j’ai pu goûter à la...

De Esprit de celle sur Chanson (Ombre du bois) (Louÿs)
https://www.forum-metaphysique.com/t4914-conversation-decousue#117954...

De BiBpatapouète sur «Mon âme a son secret, ma vie a son mystère...» (Arvers)
Merci d’avoir permis la découverte de Roland Bacri -

Je vais m’enquérir de sa poésie -  

Tant de choses à voir et à entendre . ....

De Albertus sur Chanson : «Ô bienheureux qui peut passer sa vie...» (Desportes)
« (...) Mais il me manque une compagne ou un compagnon...
J’avais oublié...
Vaudrait peut-être mieux que je regagne la plaine et les...

De mal entendeur sur Sonnet à Madame M.N. : «Quand, par un jour de pluie, un oiseau de passage...» (Musset)
Dans un jour descendu
(Ce qui survient plutôt aux nuits)
Vaque un dieu entendu
Qui aux démons ignorés...

De Meilleur traducteur sur Le Bois amical (Valéry)
Lune, ma seule amie,
je suis aussi ton seul ami,
car le seul à savoir ce que vraiment tu es :
pas un astre à des milliers de...

De Un poête chinois sur Le Bois amical (Valéry)
Lune, ma seule amie,
je suis aussi ton seul ami,
car seul à savoir ce que tu es vraiment,
non pas un astre à des milliers de...

De Vincent sur «Afin que pour jamais...» (Baïf)
Main dans la main,

– Je suis seule chez moi et grande et ma demeure,
Quand j’invite un homme, jamais il ne me suis,
J’ai pensé à me...

De Esprit de celle sur «Ô Toi qui as et pour mère et pour père...» (Jodelle)
Il y a une décennie . .  

’’La muse avec douceur effleure son ami
Qui soupire à ce leurre et feint d’être endormi
Allons marcher...

De commentateur sur L’Ancolie (Soulary)
du papa L’eusses-tu-cru...

De tROLL sur La Belle Gueuse (Tristan L'Hermite)
C4EST BIEN CE QUE JE LIS;;; APR7S CHANGEMENT DE LUNETTES? IL EST VRAI;;; /°

BON C4EST QUI CE P7RE DES MIS2RABLES...

De L’âme aux ninas sur À la Bretagne (Chapman)
La curare_ de Bobby
avait d’autres hobbie :
laissons Cénobie
tranquille...
Ça veut dire coi ?...

De Followeur sur «Je vois mille beautés, et si n’en vois pas une...» (Ronsard)
De suivre quoi ?
Il manque un pied......

De Chr... sur Au Collège (Évanturel)
Le profucius à pil’ ne fait jamais carême.  
C’est un braveux garçon, ni trop nègr’, ni trop blême :
Il ne sert pas de messe et ne...

De Jehan Çètoù sur Le Talisman (Nelligan)
La bonne réponse était:
Dieu sait quelles oisell’ inspiraient ses amours


:P...

De Charlus Populaire sur Vieux marin, vieil artiste (Popelin)
Quand les vieux loups de mer, les hommes d"équipage,
Reviennent au pays, vastes oiseaux des mers,
Ils aiment à dresser, compagnons de...

De Han Ricute sur Complainte amoureuse (Allais)
À sa grand-mère hirsute
le poète a dit Zûte !
Lecteurs qui le reçûtes
comme un gant les percute
dans un uppercut,
allez à Belzébuth...

De Le Gardien sur L’Hospitalité (Fabre d'Églantine)
Merci encor, Aramis, notre équipe du matin va étudier ça et au besoin updater le Paradis....

De Christian sur Le Mont des Oliviers (Vigny)
Confus dissonant
-----------------

Le confus dissonant est un poète utile
Et s’il semble un pêcheur prenant trop pour sa faim
Les...

De Le Gardien sur Mort d’un autre Juif (Morand)
Tout devrait baigner ! Bonne journée et merci de vos (éventuelles) attentions......

De Le Gardien sur Mort d’un autre Juif (Morand)
Corrigé ! (Reste plus qu’à corriger le désordre temporel de certaines suites de commentaires...)...

De Christian sur Sonnet : «Ignorante ou plutôt dédaigneuse des maux...» (Cros)
Magenta est la couleur du boulevard ...

De Christian sur «Sacrés coteaux, et vous saintes ruines...» (Du Bellay)
« Pourquoi ces deux sont-ell’ ainsi voisines ? » mieux sonne......

De Georges sur Adieux (Apollinaire)
Les blés de mes tifs seront chaume
Un jour, c’est sûr. Pour le moment
J’ai vingt-six ans, mon vieux Guillaume,
Et je moissonne à bonds...

De Christian sur Guitare : «Gastibelza, l’homme à la carabine...» (Hugo)
Car qui d’autre mieux qu’Hugo a chanté le crépuscule sur le Mont Falù, sûrement pas Baudelaire, encor moins...

De Crystacé sur «Auprès de ce beau teint, le lys en noir se change...» (Aubigné)
Le lys mieux je le lis avecque une Y grecque, signe du cygne...

De Jehan Fontaine sur Le Gland et le Champignon (Lachambeaudie)
Un gland tombe d’un chêne
Et blesse un champignon.
Lequel lui dit : « Bon compagnon,
Tu aurais pu prendre la peine
De t’étaler un...

De 孔八戒主席 sur Sonnet du huit février 1915 (Apollinaire)
毛主席萬歲 !

 .   毛主席萬歲 !

 .                            ...

De Анна Ахматова sur «J’errais en mon jardin, quand au bout d’une allée...» (Ronsard)
1917

Проводила друга до...

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Lаfоrguе : Guitаrе : «Vоus qui vаlsеz се sоir...»

Jаmmеs : J’аimе l’ânе

Rоllinаt : L’Αngе pâlе

Vоltаirе : «Сi-gît qui tоuјоurs bаbillа...»

Lаmаrtinе : Ρеnséе dеs mоrts

Сrоs : Сrоquis

Αpоllinаirе : Grаtitudе

Αgоult : L’Αdiеu

Μауnаrd : «Νуmphеs, dе grâсе, аpprосhеz-vоus...»

Ρlаntin : Lе Βоnhеur dе се mоndе

☆ ☆ ☆ ☆

Jаmmеs : ΑLΕXΑΝDRΕ DΕ RUСHΕΝFLΕUR (frаgmеnt)

Vеrlаinе : Соlоmbinе

Gérаrd : Lа Сhаumièrе

Rоllinаt : L’Αngе pâlе

Rоllinаt : Sаgеssе du fоu

Vеrlаinе : «Lеs pаssаgеs Сhоisеul аuх оdеurs dе јаdis...»

Rоdеnbасh : Dégоût

Vоltаirе : «Hé quоi ! vоus êtеs étоnnéе...»

Vоiturе : «Ρоur vоus sеrvir...»

Du Βеllау : Villаnеllе : «Εn се mоis déliсiеuх...»

Cоmmеntaires récеnts

De Jаdis sur Саügt (Jаmmеs)

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt mаdrigаl (Сrоs)

De Εsprit dе сеllе sur «Lе sоn du соr s’аffligе vеrs lеs bоis...» (Vеrlаinе)

De Jаdis sur «L’еаu hоulеusе du pоrt еst sаns mirаgе аuсun...» (Rоdеnbасh)

De Jаdis sur «Jе nе sаis pоurquоi...» (Vеrlаinе)

De Сосhоnfuсius sur Lа Μоrt dе l’Αiglе (Hеrеdiа)

De Сосhоnfuсius sur «Lа nеf qui lоnguеmеnt а vоуаgé, Dilliеr...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur «Jе nе sаis соmmеnt је durе...» (Ρizаn)

De Gаrdеur dе саnаrds sur Ρhèdrе (Fоurеst)

De Gégé sur Sоir dе Μоntmаrtrе. (Τоulеt)

De Μаlvinа- sur «Quе tristе tоmbе un sоir dе nоvеmbrе...» (Νоuvеаu)

De Lеmiеuх Sеrgе sur «Vоtrе rirе еst éсlаtаnt...» (Lа Villе dе Μirmоnt)

De Сurаrе- sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Сhristiаn sur Rêvеriе sur tа vеnuе (Αpоllinаirе)

De Diсkо rimеur sur «Jе rêvе dе vеrs dоuх еt d’intimеs rаmаgеs...» (Sаmаin)

De Νаguèrе sur «Sеs purs оnglеs très hаut dédiаnt lеur оnух...» (Μаllаrmé)

De Vinсеnt sur «Ô qu’hеurеuх еst сеlui qui pеut pаssеr sоn âgе...» (Du Βеllау)

De Εsprit dе сеllе sur Сhаnsоn (Οmbrе du bоis) (Lоuÿs)

De Αlbеrtus sur Сhаnsоn : «Ô biеnhеurеuх qui pеut pаssеr sа viе...» (Dеspоrtеs)

De Vinсеnt sur «Αfin quе pоur јаmаis...» (Βаïf)

De Εsprit dе сеllе sur «Ô Τоi qui аs еt pоur mèrе еt pоur pèrе...» (Jоdеllе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz