Commentaires récents

(Flux RSS)

De Cochonfucius sur Sonnet : «La robe de laine a des tons d’ivoire...» (Cros)
Dieu vêtu de grosse laine
--------------------

Ce bélier réside en sa tour d’ivoire,
D’étranges portraits ornent chaque mur ;
S’il...

De Cochonfucius sur La Sieste (Heredia)
Monstrechien
---------

C’est un être furtif, l’ambichien qui maraude,
Car jamais ce truand ne se met au soleil;
Il marche quand les...

De Cochonfucius sur «Celle qui de son chef les étoiles passait...» (Du Bellay)
Dame biche
---------

Présence inattendue en ce monde imparfait,
La biche se repose au champ de mandragores;
Loin des champs labourés...

De Cochonfucius sur Caughnawaga (Fréchette)
Planète Thornandra
-------------

Ici, les gens ne font que sculpter des gisants
Sur le socle desquels ils gravent des ballades;
Puis...

De Cochonfucius sur Sonnet morne (Richepin)
Empereur des quatre mers
----------

Ce monarque vit loin des ports,
Loin des golfes et loin des grèves ;
Nul ne descendra, même en...

De Cochonfucius sur La Prière d’un Païen (Baudelaire)
Porc-Valet en prière
-----

Ce cochon ne craint pas les flammes
Du noir inframonde maudit ;
La prière affermit son âme,
Sa cellule...

De Cochonfucius sur Le Soir sur l’eau (Bertrand)
Le cavalier invisible
----------

Ce héros légendaire échappe à mon regard,
Je lui offre pourtant les notes de ma lyre;
Je ne peux le...

De Cochonfucius sur Le Soir sur l’eau (Bertrand)
Ange combattant
----------

La gloire et la grandeur brillent dans son regard ;
Il manipule un glaive, et non pas une lyre,
Envers...

De Cochonfucius sur «L’amour nous fait trembler...» (Guérin)
Murmures d’un arbre imaginaire
--------------


En rêve j’entendis la rumeur d’un feuillage,
Cela me fit passer de savoureux instants...

De Cochonfucius sur Sur un hôte douteux (Segalen)
Punaise azurée
-----------

Cette sage punaise est du bouddhisme adepte,
Des maîtres de jadis elle a souvent rêvé;
Aux rideaux d’un...

De Cochonfucius sur Blason céleste (Heredia)
Ambiporc d’azur
----------

Je suis l’ambicochon, vêtu d’un noble émail,
Je n’ai pour tout trésor que des pièces de cuivre;
Où sont...

De Curare- sur Circonspection (Verlaine)
Ce n’est qu’1 sonnetin chagrin . .
Et des trolls à foison . .
Du temps perdu
Perdu pour rien

...

De Cochonfucius sur «Or, dis-je bien, mon espérance est morte...» (La Boétie)
Saint Portechef
--------

Le cou tranché, sa tête n’est pas morte,
Car je l’entends qui parle toujours bien ;
Donc, pas question de la...

De joh.lisa sur Circonspection (Verlaine)
Pour le dernier écrit :

Honnêtement, c’est excellent ! C’est même le meilleur écrit que j’ai pu lire de toi. Là, tu viens de passer dans...

De Cochonfucius sur «Celle que Pyrrhe et le Mars de Libye...» (Du Bellay)
Un goinfre hybride
---------

De l’aigle-porc la soif inassouvie
Est bien la soeur de sa voracité ;
Puis il a l’air de s’en...

De Cochonfucius sur «L’espoir luit comme un brin de paille dans l’étable...» (Verlaine)
Pavillon du confiné volontaire
------------

Il quitte rarement son logis confortable,
Sauf s’il a décidé d’aller je ne sais où;
Il...

De Cochonfucius sur «L’espoir luit comme un brin de paille dans l’étable...» (Verlaine)
Drac d’azur
-------------

Le drac d’azur ne vit jamais dans une étable,
Mais au fond du jardin de l’hôpital des fous.
Est-ce dans une...

De Cochonfucius sur Révolte (Cros)
Actinoptérygien de sinople
------------------------

Ce poisson n’est pas rouge, il n’est pas non plus rose,
Il est d’un joli vert,...

De Cochonfucius sur Révolte (Cros)
Le neveu de Poséidon
--------------------

Le neveu de Neptune, il a de beaux yeux bleus,
Il aime une sirène au joli teint de rose...

De Cochonfucius sur «Je vivais mais je meurs, et mon cœur, gouverneur...» (Jodelle)
Chapelle en un quartier désert
------------

Dans ce sobre édifice, abri pour le flâneur,
J’observe que parfois un vieillard vient et...

De Jadis sur Solitude (Siefert)
Altitude
----------

Mes bouffonneries ont quelquefois plu,
Et bien égayé la foule ravie ;
Mais si elles ont forgé mon salut,
Ma faim...

De Esprit de celle sur Circonspection (Verlaine)
’’Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
D’une femme inconnue, et que j’aime, et qui m’aime. . ’’

Je fais souvent ce rêve d’1...

De Thunderbird sur Circonspection (Verlaine)
Saint Pluvian
----------

Apôtre gotlibien, Pluvian, priez pour nous
Sur la berge du Nil que caresse la brise ;
Le Temps vous a...

De Curare- sur Thérapeutique (Ménard)
Et Cochonfucius invoqua Lilith, Faust & Kaeser

Je surfais sur les âmes, alors j’ai voulu savoir Jadis,
Qui était Kaeser ?...

De Cochonfucius sur Nevermore : «Souvenir, souvenir, que me veux-tu ?...» (Verlaine)
Aérolicorne
--------

Je m’envole et je plane, et vous, ça vous étonne,
Je  glisse dans les airs, je m’élance en avant ;
Ce n’est que...

De Jadis sur Comparaison du Phénix (Jamyn)
Au diapason de Félix
-----------------------------

Comme le chat Félix, avisant un fromage
D’aspect affriolant, moelleux et...

De Cochonfucius sur Un Fantôme (Baudelaire)
II ter  Griffon métaphysicien
         -------------------

Ce griffon fut habile à comparer
Plusieurs concepts, il les relativise...

De Jadis sur Stances sur mon jardin de Boucherville (Quesnel)
Mon petit jardin sur mon île
----------

Petit jardin que j’ai quitté
Pour des perspectives plus claires
— Ou peut-être...

De Cochonfucius sur Les Espaliers (Verhaeren)
Quelques fruits du premier jardin
------------

Le chemin du verger, qui peut le trouver long ?
En ce lieu, plus d’un fruit attend...

De Jadis sur «Musiques ombreuses vertes...» (Dauphin)

La voilà, charmante, offerte ;
Ses tendres boucles châtaines        
Font tressaillir mes antennes :
Tous mes sens sont en...

De Cochonfucius sur «De votre Dianet (de votre nom j’appelle...» (Du Bellay)
Maison de quelques trolls
----------------

Le troll jaune surgit dès qu’un oiseau l’appelle,
Il est des emplumés l’auguste...

De Jadis sur Rimes tierces : «Voici que les grands lys...» (Silvestre)
Rimes perverses
-----------------------

Je ne demande pas le décès du pécheur ;
Aux vieillardes je trouve un surcroît de...

De Cochonfucius sur Asperges me (Verlaine)
Seigneur hybride
----------

Subtil est son regard, délicates ses mains,
On me dit que sa Cour est un havre de grâce;
Un bienveillant...

De Cochonfucius sur «Belles fleurs, dont je vois ces jardins embellis...» (Voiture)
Trois fleurs-grenouilles  == retouche
-------------------

De surprenantes fleurs le marais s’embellit,
Que j’entends coasser et...

De Cochonfucius sur «Belles fleurs, dont je vois ces jardins embellis...» (Voiture)
Trois fleurs-grenouilles
-------------------

De surprenantes fleurs le marais s’embellit,
Que j’entends coasser et chanter dans...

De Jadis sur Pour un ami (Sainte-Beuve)

Euh... j’ai un alibi...
...

De Jadis sur Le Froid (Herold)
Effroi
-------

Ayant sifflé, gaillards, la dernière bouteille
Pour fêter dignement l’aube de nos congés,
Notre œil d’aigle scrutant...

De Cochonfucius sur Fleur séculaire (Heredia)
Arbre du serpent
----------

Dans le premier jardin les premiers humains campent,
Ils ne travaillent point, c’est Dieu qui les...

De Cochonfucius sur Complainte des pubertés difficiles (Laforgue)
Fratrie du cheval rouge
------------

Rare est le cheval jaune, il vit dans sa cachette,
Depuis bientôt cinq ans il sèche le...

De Cochonfucius sur Complainte des pubertés difficiles (Laforgue)
Cinq éléphants
----------

C’est un éléphant jaune, il voudrait que j’achète
Les trois mille bouquins qu’il a dans son bureau.
Je lui...

De Esprit de celle sur Pour un ami (Sainte-Beuve)
Et dans l’eau-delà
D’où vous émettez la prose
Qui est le coupable ?
...

De Jadis sur Pour un ami (Sainte-Beuve)
Vol MH-17
--------------

La Malaysie aussi est un endroit charmant,
Mais depuis Amsterdam, la route est malaisée.
Notre croisière...

De Cochonfucius sur César (Valéry)
Blé polychrome
----------

Quoi de plus émouvant que la couleur des choses?
De savoureux photons le cosmos est peuplé,
Provenant des...

De Jadis sur Idéal (Goudeau)

Aimez-vous, disait-Il, toujours les uns les autres,
Aimez-vous d’amour fou, et du matin au soir,
Aimez-vous au soleil,       ...

De Jadis sur «Devenu tout à coup noir corbeau de blanc cygne...» (Péricaud)

Malgré sa modestie et sa grâce de cygne,
La belle toutefois disait souvent je veux,
Je réclame, j’exige, et j’insiste et trépigne.
  ...

De Jadis sur La Goutte de rosée (Amiel)
L’abus de rosé
--------------------

Petit comprimé d’aspirine,
Tu tombes à point, ce matin :
Cachet assorti à mon teint
D’ivoire, ou...

De Jadis sur Sonnet sur la mort de Chausson (Le Petit)

Apparu au balcon, transi, en caleçon,
Il fut incontinent la commune risée
De la foule accourue, en joie, galvanisée :
Le tableau...

De Jadis sur Lamento du trompé (Donnay)
Vers 11 :
L’a-t-elle su, ou bien ne l’a-t-elle pas su,

(passez-moi le doliprane...)...

De Jadis sur Lamento du trompé (Donnay)
Confiteor du trompeur
------------------------------

(Et moi, je l’ai refait doublement à l’envers.) (1)

Puisqu’il faut parler net,...

De Jadis sur Partie de chasse (Ponchon)

Ce jour-là, au bord du bitume,
Au soleil qui brillait gaiment
Séchaient depuis un bon moment :
Moi-même, dans mon beau costume,
Un...

De Jadis sur Plaisir d’enfant (Chambrier)

Quand la tâche ordinaire est enfin terminée
Et qu’ayant arrosé la fin de la journée
Avec quelques ricards, on rentre tout joyeux       ...

De Lilith sur Thérapeutique (Ménard)
https://www.forum-metaphysique.com/t4210-lillith...

De Esprit de celle sur Thérapeutique (Ménard)
https://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/Poemes/aloysius_bertrand/a_m_david_statuaire?fbclid=IwAR1CfjPJ5c-y-yh81QZPHv0t_ohfq9I5FckToaMFb...

De Curare- sur Thérapeutique (Ménard)
Bonjour oiseau

Je m’ennuie je m’ennuie jusqu’à envier la mort-
En voulant l’effleurer parfois -
Hier je devais mourir-
Je l’ai vue...

De Jadis sur Thérapeutique (Ménard)
Art poétique
----------------

Raymond Lulle — why not ? les pistes sont nombreuses.
Faust ? mais oui, à merveille, ou bien...

De Jadis sur Caughnawaga (Fréchette)
Comme tu dis
-------------------

C’est le dernier soupir d’un monde agonisant :
On ne saurait mieux dire. Adieu la rigolade !
Ça sent...

De Jadis sur La Langue mère (Le Guyader)
(dernière tentative pour apaiser l’antispam, après j’abandonne).

Rectification
-----------------

Allons donc, il n’y a pas de breton...

De Jadis sur Ruine (Gilkin)

Errante sur le quai où les brumes paressent,
Tu sens au creux des reins le doigt dur de la nuit
Qui, sévère, te pousse et qui te...

De Jadis sur «Loire qui vas de ton onde vitrée...» (Tours)

Ah, il l’avait pourtant bien chapitrée,
Lui ayant dit son fait plus qu’à son tour,
Et lourdement, au point que, sans retour
Et sans...

De Jadis sur Couplets de l’oiselière (Ça fait peur aux oiseaux) (Galoppe d'Onquaire)
Colère justicière (J’en ai plein les naseaux)
----------

A quoi bon tout cet esclandre ?
Les poches de mon gilet,
Débordantes, vont...

De Jadis sur La grosse dame chante... (Pellerin)

Elle ne mangera personne, Pellerin,
Ce n’est pas Laetitia, vois-tu, la grosse dame ;
Et elle a beau peser ses cent dix...

De Jadis sur «Buvons, amis ; le temps s’enfuit...» (Houdar de La Motte)

Au travers de mon long ennui,
Pâle et flottante dans l’espace,
Elle parut vers la minuit :
Je la suivis avec audace.

Elle...

De Jadis sur «Ô mer immense...» (Moréas)

Tel un Christ entrevu au hasard d’une icône,        
Parmi les gardénias et les frangipaniers,
Vaque paisiblement un humble...

De Jadis sur Vers vagues (Merrill)

D’ Vogesa (1)
--------------

Là-bas, vers le Rainkopf où pleut la Kronenbourg, (2)
A l’est impénétrable, au bout du...

De Curare- sur «Elle a beaucoup de l’air d’une antique marotte...» (Sigogne)
Je m’ennuie quand je lis ces 2 réponses . .
Je m’ennuie tellement. ...

De Jadis sur «Elle a beaucoup de l’air d’une antique marotte...» (Sigogne)
Je confirme pour "marrakchi" : de Marrakech (quand aux bandes molletières, elle sont un peu passées de mode, et je ne suis pas sûr que...

De Curare- sur «Elle a beaucoup de l’air d’une antique marotte...» (Sigogne)
Je ne voulais pas que ce soit toi qui réponde chercheur :)
L’indice c’était pied noir -
C’est un monsieur qui a pas mal bourlingué dans...

De Curare- sur «Elle a beaucoup de l’air d’une antique marotte...» (Sigogne)
Avec vous on ne voyage pas . .
On se rappelle qu’on avait 1 dictionnaire  . .

marotte
marmouset
spahi
saint-frusquin
molletières
...

De Jadis sur «Cant voi l’aube du jour venir...» (Brulé)

Cant vi l’aube du jour venir,
Baste, dis je, por m’esjouir,
Ceste pucelle vais ravir
Ki tremoussoit au Kraisi Horse ;
Car belle est...

De Jadis sur «Elle a beaucoup de l’air d’une antique marotte...» (Sigogne)

Quel est ce grand gaillard en photo qui sifflote ?
Ah, ce beau cavalier, certes, c’était quelqu’un :
Ce n’était rien de moins qu’un...

De Jadis sur «Mon âme a son secret, ma vie a son mystère...» (Arvers)

C’est, faut-il l’avouer, au fond d’un monastère
Que par un soir de mai lascif je fus conçu ;
Scandale monstrueux qu’il a bien fallu...

De Vincent sur «Comme un corps féminin...» (Papillon de Lasphrise)

L’angoisse en déroute


Ils n’ont pas eu besoin de forcer leur nature,
Les gens de l’IME, quand un virus vicieux,
Contraignit les...

De Éleveur sur Sonnet : «Il y a des moments où les femmes sont fleurs...» (Cros)
Il y a des moments où les poules sont fleurs ;
On n’a que du respect pour leurs crêtes coroles...
Je fais cocorico, je dis des choses...

De Quelcain sur «Daphné se vit en laurier convertie...» (Scalion de Virbluneau)
Jadis les uns
Rimaient aux uns
Quand les zins c:en
Étaient d’autres ......

De Curare- sur Végétal (Jarry)
Notre Jadis serait-il 1 oulipien se cachant sous un joli pseudo . .  ...

De Plutorque sur «J’entrais chez le marchand de meubles, et là, triste...» (Nouveau)
Les macropodidés seuls jamais ne se meuvent
Aussi au singulier se mettre point ne peuvent !

(Macropodidae nunc soli movent,
Sed singularem...

De Esprit de celle sur «Ton orgueil peut durer au plus deux ou trois ans...» (Viau)
Celui-là de poème il se chuchote ...’’Le secret’’

C’est juste une impression une toile oppressante
Un décor si obscur à l’ombre...

De Curare- sur Solitude (Milosz)
Bravo Jadis l’appât rance.  ...

De Cochonne Furius sur Sonnet : «J’ai peur de la femme qui dort...» (Cros)
Pas de plus fort poison dans l’univers,
J’en avais fait cependant mon breuvage.
J’étais au point d’y perdre mon langage ;
J’allais...

De Curare- sur «Ni la fureur de la flamme enragée...» (Du Bellay)
____

’Oui, plus que toi l’absence est douce aux cœurs fidèles :
Du temps qui nous effeuille elle amortit les ailes ;
Son voile a protégé...

De cindrel sur Ballade de l’arbre d’amour (Chartier)
C’est Chartier, ou c’est Villon?
...

De Cyorane- sur «Par l’ample mer, loin des ports et arènes» (Saint-Gelais)
Jadis ?  
Je ne sais qui tu es  
Juste que j’apprécie ta poésie,
J’espère que tu n’es pas malade du Covid-
Et que ton esprit farceur
a...

De Curare- sur Le Mort joyeux (Baudelaire)
Merci pour ce lien ;

Je ne savais pas que ’pied’ comptait pour 1 syllabe .
Pour sieste aussi probablement -

Méa Culpa Vincent - ...

De Curare- sur Le Mort joyeux (Baudelaire)
L’enfant et l’escargot

Un gosse de Gascogne ausculte un escargot
Fraîchement extirpé /d’une si/este profonde- (13)
L’ange palpe son...

De Esprit de celle sur L’École buissonnière (Durocher)
Mme Connasse va aller dormir
on lui souhaite
des jours heureux
jusqu’au prochain solstice de sa haine.

Pour Jadis - Refonte du...

De MadameConnasse sur L’École buissonnière (Durocher)
Ce sonnet est à chier
Il ne respecte pas la prosodie
Copie à revoir -  ...

De MadameConnasse sur Chapelle de la morte (Nelligan)

Jean le Baptiste si je prends les lettres Maj de ce quatrain, j’obtiens :

AVNS

Dans mes délires de païenne de hyène et gardienne de...

De Curare- sur «Le son du cor s’afflige vers les bois...» (Verlaine)
Le ceusse réglé
Comme l’horloge du temps
Incommensurable ______  ...

De Curare- sur L’École buissonnière (Durocher)
’Pourquoi vivre, à quoi bon rimer ?’

Dis-moi Muse pourquoi tes yeux noyés dans l’onde ?
Ton cœur 1 gouffre d’ombre 1 corps absent et...

De Curare- sur «Je vogue sur la mer, où mon âme craintive...» (Gombaud)
Extrait  :  Marceline Desbordes-Valmore (1786-1859)
Recueil : Pauvres fleurs (1839).

’’Toi, ne sois pas jaloux ! Quand tu me vois...

De Curare- sur «Je vogue sur la mer, où mon âme craintive...» (Gombaud)
Pour employer le passé ?
Pour passer de l’autre côté peut-être
Pour être passée à côté
A côté du passé simple
Et pour passer sur...

De Curare- sur Le Vœu (Heredia)
Journal de bord du 13/03/13

Le carnet ; les choses obscures


Tu es mon fantôme
De mes nuits et de mes jours-
Aux cheveux si longs...

De Curare- sur «Je vogue sur la mer, où mon âme craintive...» (Gombaud)
Ola-la Vincent . . Tu as quel age ?  
Pour la pine (euh la peine) Relis les sonnets de Marceline DESBORDES - Cet abruti de Pascal Obispo a...

De Curare- sur «Je vogue sur la mer, où mon âme craintive...» (Gombaud)
’Qu’il/ pu/bli/e/ le/ ma/tin/ (7) mais /qu’il /é/ crit /soir,’ /5

Qu’il publie à l’aube en écrivant le soir
Il écrit dans la nuit et...

De Curare- sur Sonnet à Sir Bob (Corbière)
Il s’agit de Bib ? ;-)...

De Cochonfucius sur «Le Babylonien ses hauts murs vantera...» (Du Bellay)
Émaux et métaux dragonnesques
--------------------------------------

Le dragon de sinople un hymne chantera,
De gueules, vieux dragon,...

De 孔八戒主席 sur Sonnet du huit février 1915 (Apollinaire)
毛主席萬歲 !

 .   毛主席萬歲 !

 .                            ...

De Анна Ахматова sur «J’errais en mon jardin, quand au bout d’une allée...» (Ronsard)
1917

Проводила друга до...

De Сосhоnfuсius sur «Ô cœur triste et pensif, qui en si dur martyre...» (Birague)
Nef de l’Ambibouddha
--------------------------

Laissant derrière lui l’humanité martyre,
Le grand Ambibouddha, dont limpide est le...

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Μаuсlаir : Légеndе : «Ιls l’оnt сlоuéе pаr lеs mаins...»

Vеrlаinе : Соllоquе sеntimеntаl

Βаnvillе : «Sсulptеur, сhеrсhе аvес sоin...»

Siеfеrt : Rêvеs, аnхiétés, sоupirs

Sаtiе : Lе Ρiсniс

Νеrvаl : Ρоlitiquе

Viviеn : Εllе pаssе

Viviеn : Sоis Fеmmе...

Gérаrd : Lеs Саnаrds

Lесоntе dе Lislе : Ιn ехсеlsis

☆ ☆ ☆ ☆

Lаutréаmоnt : «Jе сhеrсhаis unе âmе qui mе rеssеmblât...»

Βаudеlаirе : Lа Vоiх

Frаnс-Νоhаin : Sоlliсitudеs

Sullу Ρrudhоmmе : Lеs Сhаînеs

Vеrlаinе : À Μоnsiеur еt Μаdаmе Τ.

Fаnсhу : Αllоns аu bоis

Rоllinаt : Lе Соnvоi funèbrе

Jаmmеs : Dаns l’аubеrgе fumеusе...

Αpоllinаirе : Εnfаnсе

Sаmаin : Lе Rеpаs prépаré

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt : «Lа rоbе dе lаinе а dеs tоns d’ivоirе...» (Сrоs)

De Сосhоnfuсius sur Lа Siеstе (Hеrеdiа)

De Сосhоnfuсius sur «Сеllе qui dе sоn сhеf lеs étоilеs pаssаit...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur Сirсоnspесtiоn (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Sоlitudе (Siеfеrt)

De Сurаrе- sur Τhérаpеutiquе (Μénаrd)

De Jаdis sur Соmpаrаisоn du Ρhéniх (Jаmуn)

De Jаdis sur Stаnсеs sur mоn јаrdin dе Βоuсhеrvillе (Quеsnеl)

De Εsprit dе сеllе sur Ρоur un аmi (Sаintе-Βеuvе)

De Lеwis Ρ. Shаnks sur Lе Μаuvаis Μоinе (Βаudеlаirе)

De Τhundеrbird sur L’Éсlаtаntе viсtоirе dе Sаrrеbruсk (Rimbаud)

De Сurаrе- sur «Εllе а bеаuсоup dе l’аir d’unе аntiquе mаrоttе...» (Sigоgnе)

De Vinсеnt sur «Соmmе un соrps féminin...» (Ρаpillоn dе Lаsphrisе)

De Élеvеur sur Sоnnеt : «Ιl у а dеs mоmеnts оù lеs fеmmеs sоnt flеurs...» (Сrоs)

De Quеlсаin sur «Dаphné sе vit еn lаuriеr соnvеrtiе...» (Sсаliоn dе Virblunеаu)

De Ρlutоrquе sur «J’еntrаis сhеz lе mаrсhаnd dе mеublеs, еt là, tristе...» (Νоuvеаu)

De Εsprit dе сеllе sur «Τоn оrguеil pеut durеr аu plus dеuх оu trоis аns...» (Viаu)

De Τh. dе Viаu sur Lеs trоis hуmnеs primitifs (Sеgаlеn)

De Сосhоnnе Furius sur Sоnnеt : «J’аi pеur dе lа fеmmе qui dоrt...» (Сrоs)

De сindrеl sur Βаllаdе dе l’аrbrе d’аmоur (Сhаrtiеr)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz