Siméon-Guillaume de La Roque



 
Puisqu’à si beau Soleil j’ai mon aile étendue,
Plus mon désir me pousse et m’élève là-haut,
Plus je perds mon séjour, plus mon désir est chaud,
Je méprise la terre et surmonte la nue.
 
Je ne crains le malheur ni la perte connue
Du jeune audacieux, ni son funèbre saut,
Bien que je tombe ainsi (chétif !) il ne m’en chaut :
La mort pour tel dessein n’épouvante ma vue !
 
Mon cœur s’écrie alors, étonné du danger :
« Malheureux, où vas-tu si prompt et si léger ?
Toujours un repentir suit pareille entreprise. »
 
Non, ne crains point, mon cœur, aide-moi seulement :
Celui meurt au berceau qui son bonheur méprise,
Et qui meurt comme nous vit éternellement.
 



Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 29 octobre 2014 à 14h02

Expédition lointaine
--------------------

Je veux franchir les étendues ;
Découvrir les lieux les plus hauts,
Les pays froids, les pays chauds,
Les langues jamais entendues.

Les yeux des femmes inconnues,
Les traces de Marco Polo,
Les faubourgs aux mille tableaux,
Tant de merveilles jamais vues.

J’irai, sans craindre nul danger
(Auquel mon coeur ne veut songer)
Car c’est un jeu plein de surprises.

Ou bien, fidèle à mon comptoir,
J’y paresserai chaque soir ;
C’est l’habitude que j’ai prise.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 14 janvier 2019 à 14h04

Corvusromulus et Remuscorvus
------------------------------------

Chacun des deux voudrait gouverner l’étendue
Qui va depuis la mer jusqu’aux vastes plateaux ;
Les voici s’affrontant, par temps froid, par temps chaud,
En des imprécations par le peuple entendues ;

Chacun des deux voudrait des armes inconnues,
Afin de l’emporter, sur la terre ou sur l’eau ;
Les peintres en feraient de merveilleux  tableaux
Avec leurs gros pinceaux et leurs brosses menues.

Aucun des deux, pourtant, n’est pour l’autre un danger,
Ne sachant point combattre, ils ne font que songer
Et la paix se maintient, sans gloire, sans surprise.

Leurs courageux soldats, on les trouve au comptoir,
Qui boivent lentement dans la fraîcheur du soir,
C’est la spécialité qu’ils ont vraiment apprise.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 16 janvier 2019 à 20h31

Avisromulus et Remusavis
--------------------

Ils se sont partagé le ciel ;
Ils sont copains, c’est l’essentiel,
Bien conscients que sur le Cosmos
Leur empire n’est que partiel.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Vоiturе : «L’Αmоur sоus sа lоi...»

Rimbаud : «Αuх livrеs dе сhеvеt...»

Ρоnсhоn : «Un pаuvrе bûсhеrоn tоut соuvеrt d’un саtаrrhе...»

Ρоnсhоn : Lа Саgе

Μаllаrmé : Sоnnеt : «Ô si сhèrе dе lоin еt prосhе еt blаnсhе, si...»

Сеndrаrs : Éсrirе

Μаrоt : Dе l’Αbbé еt dе sоn Vаlеt

Μаrоt : Dе l’аmоur du Sièсlе Αntiquе

Соrbièrе : Un riсhе еn Βrеtаgnе

Rоllinаt : Lе Сhаt

Соrbièrе : Rоndеl

Jаrrу : Μinérаl

☆ ☆ ☆ ☆

Glаtignу : «Lа tаblе étinсеlаit. Un tаs dе bоnnеs сhоsеs...»

Lаfоrguе : Соmplаintе dе l’оrgаnistе dе Νоtrе-Dаmе dе Νiсе

Βruаnt : Sоnnеur

Lаttаignаnt : Βillеt à Μоnsiеur J***

Сrоs : Сrоquis

Jаrrу : Sаint-Βriеuс dеs Сhоuх

Lаfоrguе : Stupеur

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt : «Lеs аlguеs еntrоuvrаiеnt lеurs âprеs саssоlеttеs...» (Viviеn)

De Lа Μusérаntе sur Sоnnеt dе Ρоrсеlаinе (Viviеn)

De Сосhоnfuсius sur Lеs Βûсhеrs (Sаmаin)

De Сосhоnfuсius sur L’Οffiсе du sоir (Βеrtrаnd)

De Dаmе dе flаmmе sur «Du tristе сœur vоudrаis lа flаmmе étеindrе...» (Sаint-Gеlаis)

De Сurаrе- sur «С’еst оrеs, mоn Vinеus, mоn сhеr Vinеus, с’еst оrе...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur Lа Ρеtitе Ruе silеnсiеusе (Fоrt)

De Сurаrе- sur «Τu еs sеulе mоn сœur, mоn sаng еt mа Déеssе...» (Rоnsаrd)

De Dаmе dе flаmmе sur «Τоi qui trоublеs lа pаiх dеs nоnсhаlаntеs еаuх...» (Βеrnаrd)

De Jаdis sur À l’еnvеrs (Sеgаlеn)

De Xi’аn sur Μirlitоn (Соrbièrе)

De Jаdis sur Lа Сhèvrе (Rоllinаt)

De Xi’аn sur «Αimеz-vоus l’оdеur viеillе...» (Μilоsz)

De krm sur Vеrlаinе

De Сurаrе= sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Wеb-dеvеlоppеur sur «Ιl n’еst riеn dе si bеаu соmmе Саlistе еst bеllе...» (Μаlhеrbе)

De Xi’аn sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Jаdis sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Xiаn sur À sоn lесtеur : «Lе vоilà сеt аutеur qui sаit pinсеr еt rirе...» (Dubоs)

De Yеаts sur Ρаul-Jеаn Τоulеt

De Ιо Kаnааn sur «Μаîtrеssе, quаnd је pеnsе аuх trаvеrsеs d’Αmоur...» (Rоnsаrd)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz