Tristan Corbière

Les Amours jaunes, 1873


Chanson en si


 
Si j’étais noble Faucon,
Tournoierais sur ton balcon...
— Taureau : foncerais ta porte...
— Vampire : te boirais morte...
        Te boirais !
 
— Geôlier : lèverais l’écrou...
— Rat : ferais un petit trou...
Si j’étais brise alizée,
Te mouillerais de rosée...
        Roserais !
 
Si j’étais gros Confesseur,
Te fouaillerais, ô Ma Sœur !
Pour seconde pénitence,
Te dirais ce que je pense...
        Te dirais...
 
Si j’étais un maigre Apôtre,
Dirais : « Donnez-vous l’un l’autre,
Pour votre faim apaiser :
Le pain-d’amour : Un baiser. »
        Si j’étais !...
 
Si j’étais Frère-quêteur,
Quêterais ton petit cœur
Pour Dieu le Fils et le Père,
L’Église leur Sainte Mère...
        Quêterais !
 
Si j’étais Madone riche,
Jetterais bien, de ma niche,
Un regard, un sou béni
Pour le cantique fini...
        Jetterais !
 
Si j’étais un vieux bedeau,
Mettrais un cierge au rideau...
D’un goupillon d’eau bénite,
L’éteindrais, la vespre dite,
        L’éteindrais !
 
Si j’étais roide pendu,
Au ciel serais tout rendu :
Grimperais après ma corde,
Ancre de miséricorde,
        Grimperais !
 
Si j’étais femme... Eh, la Belle,
Te ferais ma Colombelle...
À la porte les galants
Pourraient se percer des flancs...
        Te ferais...
 
Enfant, si j’étais la duègne
Rossinante qui te peigne,
Señora, si j’étais Toi...
J’ouvrirais au pauvre Moi,
        — Ouvrirais ! —
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 27 janvier 2013 à 15h02

Si j’étais un Gaulois, je serais un vieux druide ;
Si j’étais quelques vers, je serais un sonnet
Si j’étais un chapeau, je serais un bonnet,
Si j’étais l’Univers, je serais un grand vide,

Si j’étais un combat, je serais fratricide;
Si j’étais un slogan, je serais « je connais »,
Si j’étais un cheval, je serais un poney,
Si j’étais un pays, je serais l’Atlantide.

Si j’étais un oiseau, je serais un pluvian ;
Si j’étais un auteur, je serais Boris Vian,
Si je n’étais de l’eau, je serais de la bière.

Si je n’étais marié, je serais amoureux ;
Si j’étais à manger, je serais savoureux,
Si j’étais un trésor, je serais de la terre.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Μаupаssаnt : Αu bоrd dе l’еаu

Rоllinаt : À unе mуstériеusе

Εlskаmp : «J’аi tristе d’unе villе еn bоis...»

Frаnсе : Sоnnеt : «Εllе а dеs уеuх d’асiеr ; sеs сhеvеuх nоirs еt lоurds...»

Rасаn : Stаnсеs sur lа rеtrаitе

Rасаn : Stаnсеs sur lа rеtrаitе

Rimbаud : Sоlеil еt сhаir

Jеаn Dоminiquе

Αpоllinаirе : «Μоn аiméе аdоréе аvаnt quе је m’еn аillе...»

Βаudеlаirе : Lе Μоrt јоуеuх

☆ ☆ ☆ ☆

Viviеn : Sоnnеt : «J’аimе lа bоuе humidе еt tristе оù sе rеflètе...»

Vеrhаеrеn : Lе Ρаssеur d’еаu

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lа Соrnе (Rоllinаt)

De Сосhоnfuсius sur «Un ivоirе vivаnt, unе nеigе аniméе...» (Dеspоrtеs)

De Сосhоnfuсius sur Lе Lаit dе sеrpеnt (Rоllinаt)

De Сurаrе- sur Sоnnеt : «Un livrе n’аurаit pаs suffi...» (Ρrivаt d'Αnglеmоnt)

De Τrуphоn Τоurnеsоl sur À unе mуstériеusе (Rоllinаt)

De Сurаrе- sur L’Αngе (Lоuÿs)

De Αlbаtrосе sur «Dоuсе plаgе оù nаquit mоn âmе...» (Τоulеt)

De Τhundеrbird sur Unе flаmmе (Соrаn)

De Ιо Kаnааn sur Sur lа Сrоiх dе nоtrе Sеignеur — Sа Саusе (Drеlinсоurt)

De Сurаrе- sur À Μ. Α. Τ. : «Αinsi, mоn сhеr аmi, vоus аllеz dоnс pаrtir !...» (Μussеt)

De Gеf sur Villеs : «Се sоnt dеs villеs !...» (Rimbаud)

De Jаdis sur Τаblеаu (Сrоs)

De Βibоsаurе sur À Αlf. Τ. : «Qu’il еst dоuх d’êtrе аu mоndе, еt quеl biеn quе lа viе !...» (Μussеt)

De Βоurg sur «Lоngtеmps si ј’аi dеmеuré sеul...» (Τоulеt)

De nоn sur Vеrlаinе

De Jаdis sur Épigrаmmе d’аmоur sur sоn nоm (Αubеspinе)

De Jаdis sur Un hоmmе (Fоurеst)

De Ιsis Μusе sur Lа grоssе dаmе сhаntе... (Ρеllеrin)

De Dаmе dе flаmmе sur Сhаnsоn dе lа mélаnсоliе (Fоrt)

De Μiсhеl sur L’Hоrlоgе : «Lеs Сhinоis vоiеnt l’hеurе dаns l’œil dеs сhаts...» (Βаudеlаirе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе