François Coppée

Le Cahier rouge, 1892


Lutteurs forains


 

À Hyacinthe Guadet-Azaïs.


Devant la loterie éclatante, où les lots
Sont un sucre de pomme ou quelque étrange vase,
L’illustre Arpin, devant un public en extase,
Manipule des poids de cinquante kilos.
 
Colossal, aux lueurs sanglantes des falots,
Il beugle un boniment et montre avec emphase
Sa nièce, forte fille aux courts jupons de gaze,
Qui doit à bras tendus soulever deux tringlots.
 
À qui pourra tomber, à la lutte à main plate,
Son frère, au caleçon d’argent et d’écarlate,
Qui sur un bout de pain achève un cervelas,
 
Il promet cinq cents francs, chimérique utopie !
— Ô les athlètes nus sous l’azur clair d’Hellas !
Ô palme néméenne ! ô laurier d’Olympie !

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 8 février 2013 à 11h23

Un jour deux judokas ont décidé de prendre
Des leçons d’aïkido, dans le but d’enrichir
Leur science du combat, et puis de l’assouplir,
Et les voici un soir, fort empressés d’apprendre...

Ils étaient en avance, il leur fallait attendre.
Ils se vautrent au sol, et, pour se divertir,
Luttent, roulant, poussant et jouant sans faiblir,
Car dans leur tradition on n’est pas toujours tendre.

Ils prennent du plaisir au familier combat ;
Mais le prof d’aïkido, dans son fier hakama
Trouve qu’en son dojo c’est une salissure.

Il pose la question, sur un ton dépité :
« Messieurs, où avez-vous mis votre dignité ? »

« Maître, dans le vestiaire, ainsi que nos chaussures. »

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Christian le 8 février 2013 à 12h46

Un yakuza
moqué dans un jaccuzi
pour sa tatouille au zizi
s’excusa

Entendant ça
un haïkuka
plus sériel que sérieux
en fit
un senryû

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 15 janvier 2020 à 12h14

Lutte presque élégante
---------------

Lutter courtoisement, bonne habitude à prendre,
L’esprit s’en réconforte et peut s’en enrichir ;
Il faut guider le corps et surtout l’assouplir,
Avec de bons copains, c’est un plaisir d’apprendre.

Un peu de gym, d’abord, le matin, sans attendre,
Avant que de manger ni de se divertir ;
Il faut se dépenser, il ne faut pas faiblir,
Sans négliger d’ailleurs la Muse douce et tendre.

L’essentiel, c’est le jeu, ce n’est pas le combat ;
Il ne maîtrise rien, celui qui se débat,
Le calme est souverain, plusieurs penseurs l’assurent.

Ce qui peut blesser l’autre, il te faut l’éviter,
Ta plus noble grandeur est dans ta dignité ;
Tu ne dois pourtant pas craindre les meurtrissures.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Christian le 27 avril 2021 à 01h32

« Aucun résultat trouvé pour covidout "manipulation mentale" »
me renvoit sèchement le moteur de recherche.
C’est de l’alexandrin qui pergagne en pédales
et maintenant me faut rimer avec le derche.

Rien dans mon souvenir qui me tende une perche
ni sur rimessolides.com l’exécrable...
En Nouvelle-Aquitaine, oui, nous avons "Uzerche"
mais au-delà le mot semble invalide au scrabble :(

"Pédale", "perche", "derche" : on me dira : heum heum :/,
c’est de l’orientation un peu pharmacopée...
C’est bien ce que le jeune appelle "avoir le seum".

Or ça n’est pas fini, ah ! mon dieu, quelle histoire !
que ne faut-il lutter dans la foireuse foire
pour s’arrimer en plus au sonnet de Coppée !

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Jadis le 27 avril 2021 à 11h09


C’est vrai que des chercheurs qui trouvent, on en cherche,
Aurait dit, paraît-il, un jour le Général ;
Mais des rimes avec cherche, eh ben y’en a pas lerche.
Ça frôlerait plutôt le vide sidéral.
                                                               
Certes, comme l’écrit        Maxence Van der Meersch
(Ou peut-être Boby ?) : Vous fûtes admirable,
Belle Paula, vous qui me graissâtes le derch’me –
Exécrable à-peu-près,        calembour regrettable.

Il y a bien la mine où le jeune enfant herche,
Poussant le wagonnet        plein de pierre ou de sable ;
Mais le stock toutefois n’est pas inépuisable.

Aussi bien n’est-ce point sans raison recevable
Que Coppée, sagement, a fui la rime en -erche
Et celle en -ougle aussi, il n’est pas témérairche.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Sеlvе : Sur сеs mоts : Sоuviеnnе-tоi, Hоmmе, quе tu еs сеndrе

Vеrlаinе : Соlоmbinе

Vеrlаinе : «Τu bоis, с’еst hidеuх ! prеsquе аutаnt quе mоi...»

Βаudеlаirе : «Vоus аvеz, соmpаgnоn dоnt lе сœur еst pоètе...»

Βаïf : «À lа fоntаinе је vоudrаis...»

Hugо : «Εllе étаit déсhаusséе, еllе étаit déсоifféе...»

Lа Villе dе Μirmоnt : «Jе suis né dаns un pоrt еt dеpuis mоn еnfаnсе...»

Rоllinаt : À quоi pеnsе lа Νuit

Сrоs : Désеrtеusеs

Hugо : «Jеunеs gеns, prеnеz gаrdе аuх сhоsеs quе vоus ditеs...»

☆ ☆ ☆ ☆

Βоissiеr : Lа Rоndе dеs fоеtus

Сrоs : Ρауsаgе

Vеrlаinе : Соlоmbinе

Vеrlаinе : Сésаr Βоrgiа

Ρаrnу : Lе Lеndеmаin : «Εnfin, mа сhèrе Éléоnоrе...»

Τоulеt : «Lе miсrоbе : Βоtulinus...»

Rоllinаt : L’Εnviе

Αpоllinаirе : Εхеrсiсе

Βаnvillе : Lа Соrdе rоidе

Соurtеlinе : Lе Соup dе mаrtеаu

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt mаdrigаl (Сrоs)

De Сосhоnfuсius sur «Οbsсurе nuit, lаissе tоn nоir mаntеаu...» (Соignаrd)

De Сосhоnfuсius sur Αutаnt quе Vаliаnе аvаit dе bеаutés (Μаrbеuf)

De Τhundеrbird sur «Dе vоir mignоn du Rоi un соurtisаn hоnnêtе...» (Du Βеllау)

De Αntigrippе sur Lа Τоrсhе (Νizеt)

De Ιо Kаnааn sur Lа Ρiеuvrе (Sаtiе)

De Сurаrе- sur Sоlliсitudеs (Frаnс-Νоhаin)

De Μоdо sur Lеs Ιngénus (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Αutrе sоnnеt sur lе mêmе vоl (Sаint-Αmаnt)

De Jаdis sur Εl Dеsdiсhаdо (Νеrvаl)

De JR Τrоll sur Éléphаnt dе Ρаris. (Τоulеt)

De Jаdis sur «Quаnd lеs оs sоnt pаrеils...» (Τоulеt)

De Xiаn sur «Si сеlui qui s’аpprêtе à fаirе un lоng vоуаgе...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur Si tu viеns (Dеlаruе-Μаrdrus)

De Сurаrе- sur Lе Βаtеаu ivrе (Rimbаud)

De Xiаn sur Sоnnеt : «Dеuх sоnnеts pаrtаgеnt lа villе...» (Соrnеillе)

De Xiаn sur Vеrs imprоvisés sur un аlbum (Lаmаrtinе)

De Саnаrd sur Sur Jоnаs (Drеlinсоurt)

De Sаuvеtеur sur À Μаdаmе G., Sоnnеt (Μussеt)

De Μоnrоsе sur «Lа nudité dеs flеurs с’еst lеur оdеur сhаrnеllе...» (Αpоllinаirе)

De FΕDΕRΜΑΝΝ sur Lа Guеrrе (Sаint-Ρоl-Rоuх)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе