Heredia

(1842-1905)

Les Trophées

(1893)

La Grèce et la Sicile +
Rome et les Barbares +
Le Moyen-Âge et la Renaissance ×
L’Orient et les Tropiques +
La Nature et le Rêve +
Romancero +
Les Conquérants de l’or +
 

Heredia

Les Trophées, 1893


Rêves d’Émail


 
Ce soir, au réduit sombre où ronfle l’athanor,
Le grand feu prisonnier de la brique rougie
Exalte son ardeur et souffle sa magie
Au cuivre que l’émail fait plus riche que l’or.
 
Et sous mes pinceaux naît, vit, court et prend l’essor
Le peuple monstrueux de la mythologie,
Les Centaures, Pan, Sphinx, la Chimère, l’Orgie
Et, du sang de Gorgo, Pégase et Chrysaor.
 
Peindrai-je Achille en pleurs près de Penthésilée ?
Orphée ouvrant les bras vers l’Épouse exilée
Sur la porte infernale aux infrangibles gonds ?
 
Hercule terrassant le dogue de l’Averne
Ou la Vierge qui tord au seuil de la caverne
Son corps épouvanté que flairent les Dragons ?
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 25 juillet 2016 à 17h45

Lions océaniques
--------------------

Ils ont servi le roi Nabuchodonosor
Et reçu d’Antarès la lumière rougie ;
Nos deux compères sont devenus, par magie,
Les féroces gardiens d’un écu bordé d’or.

Plus que l’aigle qui prend au matin son essor
Et plus que les démons de la mythologie
Que Dionysos entraîne en d’étranges orgies,
Les lions brûlent leur âme et déchaînent leur corps.

Nous autres, redoutant leurs griffes effilées,
Prions le charpentier venu de Galilée
De protéger nos nefs, lorsque nous naviguons ;

Car ces lions sont marins, et leurs fanions en berne
Frémissent, menaçants, sous le vent de galerne,
Comme vole un phénix, comme danse un dragon.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 31 octobre 2017 à 13h01

Poissonnier volant
--------------------

Pêchant depuis le temps du miracle au Thabor,
Il a bâti son nid sur l’argile rougie ;
Depuis bien des années, il voudrait, par magie,
Capturer dans ces eaux le petit poisson d’or.

Et ce poissonnier prend au matin son essor,
Plus fier que les démons de la mythologie
(Mais il n’a point de part à leurs sombres orgies).
Les poissons sous la pierre ont abrité leur corps.

Point ne veulent subir, des serres effilées,
La caresse cruelle à leur chair profilée ;
Ils vont donc se cacher tout au fond d’un lagon.

Ces beaux poissons marins ont le moral en berne ;
Le rapace porté par le vent de galerne
Les remplit de terreur, il leur semble un dragon.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 26 novembre 2017 à 11h56

Vicomte azuré
------------------

Le vicomte d’azur a peu de pièces d’or,
Sa table est éclairée d’une seule bougie ;
Il voudrait retrouver son avoir, par magie,
Et loge en son manoir le démon Belphégor.

Un sortilège prend au matin son essor,
Chargé de mots tirés de la mythologie ;
Lucifer interrompt sa flamboyante orgie
Pour observer comment ce message prend corps.

Mais il ne plonge point ses griffes effilées
Dans la caisse aux trésors, lourdement profilée ;
Il garde ce qu’il a, comme fit Harpagon.

Le vicomte d’azur a le moral en berne ;
Son espoir est parti au souffle de galerne,
Ses écus sont restés dans les mains du dragon.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Μаupаssаnt : Νuit dе nеigе

Vеrlаinе : «Vоus êtеs саlmе, vоus vоulеz un vœu disсrеt...»

Ρérin : Αubе

Hеrеdiа : Épiphаniе

Сrоs : Sоnnеt : «Jе sаis fаirе dеs vеrs pеrpétuеls. Lеs hоmmеs...»

Сrоs : Sоnnеt аstrоnоmiquе

Сhаlupt : Stéphаnе

Vоiturе : «L’Αmоur sоus sа lоi...»

Rimbаud : «Αuх livrеs dе сhеvеt...»

Ρоnсhоn : «Un pаuvrе bûсhеrоn tоut соuvеrt d’un саtаrrhе...»

☆ ☆ ☆ ☆

Τоulеt : Épitаphе.

Vеrlаinе : «Vоus êtеs саlmе, vоus vоulеz un vœu disсrеt...»

Lаmаrtinе : L’Ιmmоrtаlité

Glаtignу : «Lа tаblе étinсеlаit. Un tаs dе bоnnеs сhоsеs...»

Lаfоrguе : Соmplаintе dе l’оrgаnistе dе Νоtrе-Dаmе dе Νiсе

Βruаnt : Sоnnеur

Lаttаignаnt : Βillеt à Μоnsiеur J***

Сrоs : Сrоquis

Jаrrу : Sаint-Βriеuс dеs Сhоuх

Lаfоrguе : Stupеur

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lеs Τrоis Βèguеs (Rоllinаt)

De Jаdis sur «Vоs riguеurs mе prеssаiеnt d’unе dоulеur si fоrtе...» (Viаu)

De Сосhоnfuсius sur Αllégоriе : «Dеspоtiquе, pеsаnt, inсоlоrе, l’Été...» (Vеrlаinе)

De Τristаn Βеrnаrd sur Lеs Соnquérаnts (Hеrеdiа)

De Jаdis sur Lе Τаbас (Dеsfоrgеs-Μаillаrd)

De Сосhоnfuсius sur «Ν’ауеz plus, mеs аmis, n’ауеz plus сеttе еnviе...» (Lа Βоétiе)

De Lа Μusérаntе sur Sоnnеt dе Ρоrсеlаinе (Viviеn)

De Dаmе dе flаmmе sur «Du tristе сœur vоudrаis lа flаmmе étеindrе...» (Sаint-Gеlаis)

De Сurаrе- sur «С’еst оrеs, mоn Vinеus, mоn сhеr Vinеus, с’еst оrе...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur Lа Ρеtitе Ruе silеnсiеusе (Fоrt)

De Сurаrе- sur «Τu еs sеulе mоn сœur, mоn sаng еt mа Déеssе...» (Rоnsаrd)

De Dаmе dе flаmmе sur «Τоi qui trоublеs lа pаiх dеs nоnсhаlаntеs еаuх...» (Βеrnаrd)

De Jаdis sur À l’еnvеrs (Sеgаlеn)

De Xi’аn sur Μirlitоn (Соrbièrе)

De Xi’аn sur «Αimеz-vоus l’оdеur viеillе...» (Μilоsz)

De krm sur Vеrlаinе

De Сurаrе= sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Wеb-dеvеlоppеur sur «Ιl n’еst riеn dе si bеаu соmmе Саlistе еst bеllе...» (Μаlhеrbе)

De Xi’аn sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Xiаn sur À sоn lесtеur : «Lе vоilà сеt аutеur qui sаit pinсеr еt rirе...» (Dubоs)

De Ιо Kаnааn sur «Μаîtrеssе, quаnd је pеnsе аuх trаvеrsеs d’Αmоur...» (Rоnsаrd)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе